Navigation – Plan du site

Accueil189590ChroniquesExpositionEisenstein entre au musée

Chroniques
Exposition

Eisenstein entre au musée

François Albera
p. 191-196

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2024.
Consulter cet article

Aperçu du début du texte

L’exposition « L’Œil extatique. Sergueï Eisenstein, cinéaste à la croisée des arts » qui s’est tenue au Centre Pompidou-Metz de 28 septembre 2019 au 24 février 2020, sous le commissariat d’Ada Ackerman et de Philippe-Alain Michaud, a-t-elle réussi à faire entrer Eisenstein au musée et dans l’histoire de l’art ? Alors que depuis 20 ans se sont multipliées les expositions sur des cinéastes que l’on mettait en rapport avec les beaux-arts (« Hitchcock et l’art », « Renoir/Renoir », « Lumière/l’impressionnisme », Buñuel, Antonioni, etc.), celui que l’on a rapproché depuis longtemps des grands maîtres (Vinci, Michel-Ange, El Greco, Tintoret) dont il se réclamait lui-même dans ses écrits tardifs (The Film Sense en particulier) et dont on a progressivement publié des textes inédits où il développait une véritable théorie de l’art voire une « philosophie de l’art » (Pietro Montani) – comme la Non-Indifférente nature, Cinématisme, le Mouvement de lart, MLB Plongée dans le sein maternel, Dick...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

François Albera, « Eisenstein entre au musée », 1895. Mille huit cent quatre-vingt-quinze [En ligne], 90 | 2020, mis en ligne le 31 octobre 2020, consulté le 26 novembre 2020. URL : http://journals.openedition.org/1895/7773 ; DOI : https://doi.org/10.4000/1895.7773

Haut de page

Auteur

François Albera

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

© AFRHC

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search