Navigation – Plan du site

Accueil189592Cahier photosMarc Petitjean : la destruction d...

Cahier photos

Marc Petitjean : la destruction d'un quartier

François Albera
p. 111-114

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2025.
Consulter cet article

Aperçu du début du texte

Venant de Beyrouth, Marc Petitjean est arrivé en 1969 à Paris avec sa famille et il s'est trouvé habiter au 24 rue Beaubourg dans un immeuble haussmanien. 1969, c'est l'année où le transfert du marché des Halles voisines vers Rungis et La Villette a lieu et où le président Georges Pompidou décide d'affecter le plateau Beaubourg à la construction d'un centre culturel pluridisciplinaire réunissant le Musée national d'art moderne, une bibliothèque, un Centre de création industrielle et un Centre de création musicale. Les douze pavillons édifiés entre 1857 et 1874 par Victor Baltard une fois évacués par les bouchers, poissonniers, maraîchers, fromagers, volaillers, etc., accueillent, deux ans durant, théâtres, cirques, expositions, matches de catch et piste de ski et même un Institut de l'environnement, soit un véritable forum pluridisciplinaire. Mais paradoxalement on ignore toutes les protestations et propositions visant à conserver cet exceptionnel ensemble d'architecture de verre et...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

François Albera, « Marc Petitjean : la destruction d'un quartier », 1895. Mille huit cent quatre-vingt-quinze [En ligne], 92 | 2020, mis en ligne le 03 janvier 2025, consulté le 07 décembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/1895/8194 ; DOI : https://doi.org/10.4000/1895.8194

Haut de page

Auteur

François Albera

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

© AFRHC

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search