Navigation – Plan du site

Accueil189593ArchivesDossierLe Cinématographe contre l’Art : ...

Archives
Dossier

Le Cinématographe contre lArt : Ciné-conférence donnée par Marcel L’Herbier au Collège de France, le 7 juin 1923

Présentation par Arthur Côme
The Cinematograph versus Art : a Film-Lecture given by Marcel LHerbier at the Collège de France, 7 May 1923
Le Cinématographe contre l’art : cine-conferenza di Marcel L’Herbier al Collège de France, 7 maggio 1923
Arthur Côme
p. 141-150

Résumés

Entre 1920 et 1926 Marcel L’Herbier multiplie conférences et articles autour du thème de la confrontation entre le cinéma et les arts institués. Loin de demander à prendre place parmi eux, le cinématographe viendrait les périmer et jeter les bases nouvelles de l’art présent et à venir. La conférence que le cinéaste donne au Collège de France en 1923 est au centre de cette campagne qui se déploie, outre Paris, à Bruxelles, Lausanne et Genève à la faveur de la présentation de lInhumaine. Ces interventions innovent également sur plusieurs plans, en proposant un mélange de projection et de prise de parole : non seulement des extraits de films venant exemplifier les thèses de l’orateur, mais une mise en forme de la performance elle-même. En retrouvant dans le fonds L’Herbier de la BnF le manuscrit de cette conférence, on en propose ici une édition qui diffère des publications de l’époque et des différentes variantes qui en furent données dont plusieurs sont reprises ici, ainsi que des textes ultérieurs mal connus du cinéaste venant nourrir un dossier sur la pensée du cinéma de Marcel L’Herbier.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2026.
Consulter cet article

Aperçu du début du texte

Dans la France cinéphile de la première moitié des années 1920, le cinéma est un art en devenir. Aux côtés des autres figures majeures de la « Première Vague », Marcel L’Herbier est sans équivoque un défenseur du cinéma comme art. Pourtant, la conférence qui nous occupe ici s’intitule « le Cinématographe contre l’Art ». Il y a de quoi se questionner quant aux raisons qui ont poussé un des promoteurs du cinéma en tant qu’art à opposer si frontalement l’Art au Cinématographe. Provocations ? Certainement, mais pas seulement.

En 1946, quand il publie son Intelligence du cinématographe, Marcel L’Herbier ne retiendra pas le texte de cette conférence. Pourtant cette anthologie prouve son intérêt pour la diversité des théories sur le cinéma et leur confrontation. Et si quatre textes du cinéaste lui-même y sont recensés, il a fait le choix de ne pas y faire figurer « Le Cinématographe contre l’Art ». Nous connaissions toutefois l’existence de cette conférence ou de textes en lien avec celle-c...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Arthur Côme, « Le Cinématographe contre lArt : Ciné-conférence donnée par Marcel L’Herbier au Collège de France, le 7 juin 1923 », 1895. Mille huit cent quatre-vingt-quinze [En ligne], 93 | 2021, mis en ligne le 01 janvier 2026, consulté le 26 mai 2022. URL : http://journals.openedition.org/1895/8360 ; DOI : https://doi.org/10.4000/1895.8360

Haut de page

Auteur

Arthur Côme

Arthur Côme est doctorant contractuel en histoire du cinéma à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Chercheur invité puis associé à la Cinémathèque française, ses travaux, menés sous la direction de Dimitri Vezyroglou, portent sur la musicalité des images dans le cinéma français des années 1920. Il prépare actuellement un recueil des écrits complets sur le cinéma du Docteur Paul Ramain, à paraître aux éditions de l’AFRHC.

Haut de page

Droits d'auteur

© AFRHC

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search