Navigation – Plan du site
Notes

Natamatao (Thial, Mali) : le sondage 10 et quelques vues d’ensemble sur le site

Bourahima Ouedraogo
p. 106-108

Entrées d’index

Index géographique :

Mali, Natamatao
Haut de page

Notes de l’auteur

Cette note est tirée de notre mémoire intitulé Étude archéologique du site de Natamatao : la comparaison et l’analyse des sondages fouillés (Thial- Mali), 2004- 2005. Mémoire de D.E.A., soutenu en 2006, Paris I, Panthéon-Sorbonne, 116 p. & annexes.

Texte intégral

1Le site de Natamatao (14°28’ N et 05°04’ W) se trouve au sud du village de Thial, dans le Delta Intérieur du Niger, au Mali (figure 1). C’est un amoncellement de terre sablo-argileuse en forme de dôme aplati présentant deux sommets. Du point de vue de la taille, la butte mesure plus de 150 m de longueur dans son axe le plus long orienté approximativement nord-sud. Elle domine la topographie actuelle de plus de 4 m de hauteur et a une superficie de plus de 10 000 m². D’après les anciens pilleurs, ce sont eux-mêmes qui ont exhumé des vestiges composés de tessons de céramique, de fragments de sculptures, os d’animaux…Ces traces de pillages étaient encore lisibles en surface en 2001.

Figure 1 - Carte du Delta intérieur du Niger et localisation du site de Natamatao

Figure 1 - Carte du Delta intérieur du Niger et localisation du site de Natamatao

2Ce site, après les pillages intensifs du début des années 1990, a fait l’objet de nombreuses recherches archéologiques à partir de 2001. L’hypothèse qui y a conduit à quitter le site urbain de Dia pour aller faire des recherches à Natamatao repose sur l’idée que la construction des identités, qu’elles soient sociales, politiques, religieuses ou urbaines, s’articule autour de concepts qui se traduisent parfois dans des signes matériels, des symboles qui ont du laisser des traces…(Polet 2005). Cette note présente la fouille du sondage 10, en janvier et février 2005. Elle compare également ces résultats de fouilles aux fouilles antérieures (les sondages 01 à 08) : ceci permet de connecter les différentes informations afin de produire une connaissance plus cohérente du site.

3Nous ne disposons pas encore de datations précises pour le site. Nous n’avons pas non plus de matériels pouvant servir de référence chronologique. Si de nombreux exemplaires de fusaïoles ont été découverts à Natamatao et dans le cadre de ce travail, nous avons évoqué dans notre D.E.A. la difficulté qu’il y a à faire de ces objets des fossiles directeurs, contrairement à ce que certains auteurs laissaient croire.

4Ainsi, la fouille du sondage 10 a permis d’élargir le champs des connaissances sur le site en révélant une succession de couches et de dépôts relatifs à des aires d’habitat. Par sa nature, il autorise à étendre l’espace occupé par l’habitat sur la butte de Natamatao depuis l’ouest jusqu’au sud en incluant le centre et les couches supérieures du secteur nord.

5La mise en relation et l’analyse des données du sondage 10 avec celles issues d’autres endroits du site conduisent à envisager la butte de Natamatao comme étant un complexe à la nature double mais dont la vie est commune. D’une part, l’occupation s’identifie à l’habitat et concerne la zone d’implantation des sondages 03, 04, 07, et les couches supérieures du sondage 08. L’habitat est associé à des inhumations primaires en pleine terre. D’autre part, au nord-est, où se trouve la butte principale et où les sondages 01, 02, 05, et 06 ont été pratiqués, les données de fouille et les entretiens avec les anciens pilleurs (présence d’inhumations humaines en pleine terre, centaines de statuettes –anthropomorphes et zoomorphes– en terre cuite, dépôts cérémoniels d’équidés et de bovidés, jarres funéraires, poteries alignées, matériels de forge, etc.), orientent l’interprétation de ce secteur vers une fonction « cultuelle », une fonction qui pourrait bien dépasser le seul site de Natamatao. Mais, au dessus de cette première phase, en quelque sorte fondatrice, des niveaux d’occupation relatifs à l’habitat sont attestés.

6Cette bipolarisation de la butte, par sa nature, peut être un argument en faveur de l’existence, antérieure à toute occupation, de deux buttes juxtaposées que l’on peut encore deviner dans la topographie actuelle. Par la suite, l’évolution topographique (érosion et sédimentation) a fini par conférer l’aspect actuel à la butte.

7En outre, ce travail a permis d’apprécier la très grande richesse et diversité des informations obtenues sur le site de Natamatao : il était difficile de les exploiter à fond par les outils qui étaient à notre disposition mais aussi dans le cadre d’un DEA. Il ressort qu’il est encore prématuré de tirer des conclusions définitives sur le site de Natamatao.

8Cependant si la nature de la butte n’est pas complètement éclaircie, notamment au niveau du secteur Est, en revanche les travaux effectués ouvrent de nombreuses pistes de recherches.

9Une de ces perspectives de recherches à ne pas négliger est une étude plus approfondie de la céramique qui devra prendre en compte aussi les poteries complètes, très nombreuses, récupérées auprès des pilleurs du site. Dans cette optique, une approche analytique des techniques de production de cette céramique peut être pertinente. Le travail en cours de Barbara van Doosselaere sur quelques échantillons des poteries de Koumbi Saleh, est un exemple très intéressant car elle démontre que la céramique de Koumbi Saleh est marquée de nombreuses discontinuités que l’analyse typologique établie uniquement sur des critères formels ne permettait pas de mettre en évidence et que ces discontinuités remettent en question l’impression d’homogénéité et de stabilité culturelle que donnait le matériel céramique notamment (voir van Doosselaere 2004-2005).

10Les dépôts d’animaux présentant des traitements très spécifiques (ossements enduits d’ocre rouge), sont une piste à explorer. En effet, ces animaux soulèvent la problématique du cheval dans l’archéologie Ouest-africaine. Cet animal est peu présent dans la littérature archéologique alors qu’il est très présent dans les différentes traditions orales et même dans les textes historiques. Il est généralement associé au pouvoir, à des faits prestigieux, des événements guerriers… L’importance accordée à cet animal est également exprimée dans les représentations plastiques. Que ce soit à Natamatao ou ailleurs dans le Delta, le thème « cheval-cavalier » occupe une place importante dans l’iconographie des sculptures. Donc, il convient d’approfondir l’étude de ces découvertes avec une approche large des phénomènes.

11Ceci nous conduit à poser la question des statuettes en terre cuite de Natamatao. En effet, l’étude précise de ces statuettes en terre cuite, sorties de leur contexte mais « documentées oralement », menée par Fabrice Sauvagnargues, devra permettre d’une part une connaissance scientifique de ces pièces, et d’autre part de procéder à leur intégration dans un environnement historique plus large.

Figure 2 - Le site de Natamatao : emplacement des différents sondages et fouilles

Figure 2 - Le site de Natamatao : emplacement des différents sondages et fouilles

© B. Ouedraogo

Haut de page

Bibliographie

Polet J. (2004) - Vers une archéologie du pillage : du pillage de la mémoire à la mémoire du pillage à Thial (Mali), communication au 11e Congrès de l’Association Panafricaine de Préhistoire et Disciplines Associées, Bamako, 7-12 février 2001, p. 236-244.

Polet J. (2003) - West Africa, South of The Sahara: From Recognized to Uncertain Towns (VIIIe-XVe), 2nd Conference on Mesoamerican Urbanism, Penn State University, 12-16 mai 2003, W. T. Sanders, Alba Guadalupe Mastache, Robert H. Cobean, ed., El urbanismo en Mesoamerica, vol. 1, Instituto Nacional de Antropologia E Historia, The Pennsylvania State University, p. 489-513.

Polet J. (2005) - Natamatao (Thial) : Archéologie d’un site pillé, in Recherches archéologiques à Dia dans le Delta Intérieur du Niger (Mali) : bilan des saisons de fouilles 1998-2003, Mededelingen van het Rijksmuseum voor Volkenkunde Leiden n° 33, Research School of Asian, African and Amerindian Studies, Leiden University, p. 431-444.

Polet J. (2005) - Mali : recherches archéologiques à Dia et Thial, Archéologies, 20 ans de recherches françaises dans le monde, Paris, Maisonneuve et Larose/ADPF, ERC, p. 321-32.

Sauvagnargues F. (2005-2006) - Les terres cuites du delta intérieur du Niger : de l’esthétisme à l’histoire de l’art, Afrique : Archéologie & Arts 3, p. 7-18.

Van Doosselaere B. (2005-2006) - Technologie, céramique et Histoire à Koumbi Saleh : premiers résultats, premiers enjeux, Afrique : Archéologie & Arts 3, p. 63-80.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Figure 1 - Carte du Delta intérieur du Niger et localisation du site de Natamatao
URL http://journals.openedition.org/aaa/docannexe/image/1421/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 168k
Titre Figure 2 - Le site de Natamatao : emplacement des différents sondages et fouilles
Crédits © B. Ouedraogo
URL http://journals.openedition.org/aaa/docannexe/image/1421/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 305k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Bourahima Ouedraogo, « Natamatao (Thial, Mali) : le sondage 10 et quelques vues d’ensemble sur le site », Afrique : Archéologie & Arts, 4 | 2006, 106-108.

Référence électronique

Bourahima Ouedraogo, « Natamatao (Thial, Mali) : le sondage 10 et quelques vues d’ensemble sur le site », Afrique : Archéologie & Arts [En ligne], 4 | 2006, mis en ligne le 13 juin 2018, consulté le 16 décembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/aaa/1421 ; DOI : 10.4000/aaa.1421

Haut de page

Auteur

Bourahima Ouedraogo

Faculté d’Histoire et Géographie (USSG-B) Hippodrome, Bamako, Mali
elvisbibi2000@yahoo.fr

Articles du même auteur dans la revue

Haut de page

Droits d’auteur

CNRS - ArScAn. Cartographie d’après www.geoatlas.fr

Haut de page
  • Logo ArScAn - Archéologies et Sciences de l’Antiquité (UMR7041)
  • Logo Ethnologie Préhistorique
  • Logo CNRS
  • OpenEdition Journals