Navigation – Plan du site

Penanger et de La Lande, Gwerz tragique au XVIIe siècle en Trégor

Daniel Giraudon
p. 7-42

Résumés

Depuis fort longtemps, il fut de coutume en Basse-Bretagne de composer ce qu’on appelle en breton des gwerzioù des ballades historiques, au sujet de faits divers authentiques, ou supposés tels, ayant marqué la vie des villages et destinés à en garder le souvenir. Ainsi mis en vers, à chaud, puis transmis de génération en génération, de bouche à oreille, certains d’entre eux, ayant marqué la sensibilité du peuple plus que d’autres, ont franchi les siècles. On en perçoit encore aujourd’hui des échos chez les anciens et ils sont repris par de jeunes artistes. Cette étude porte sur l’une de ces complaintes qui évoque une querelle sanglante entre deux petits nobles du Trégor au XVIIsiècle pour une question de prééminences, une affaire de banc dans l’église de Ploumilliau. La confrontation des différentes versions ou variantes de ce chant tragique avec des documents d’archives, leur position dans l’histoire de la chanson populaire en Basse-Bretagne, permettent de mettre en lumière à la fois les mécanismes de la composition et de la transmission orale et d’établir le degré d’authenticité de leur contenu.

Haut de page

Entrées d’index

Chronologie :

XVIIe siècle

Noms de lieux :

Basse-Bretagne
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Daniel Giraudon, « Penanger et de La Lande, Gwerz tragique au XVIIe siècle en Trégor », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest, 112-4 | 2005, 7-42.

Référence électronique

Daniel Giraudon, « Penanger et de La Lande, Gwerz tragique au XVIIe siècle en Trégor », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest [En ligne], 112-4 | 2005, mis en ligne le 20 décembre 2007, consulté le 15 novembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/abpo/1040 ; DOI : 10.4000/abpo.1040

Haut de page

Auteur

Daniel Giraudon

Professeur de breton, université de Bretagne occidentale Centre de recherche bretonne et celtique, Brest

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Rennes

Haut de page