Navigation – Plan du site

Quand les bargers se font monnayeurs : une « aristocratie » chez les pêcheurs de l’estuaire de la Loire au XVIIIe siècle

Vincent Bugeaud
p. 43-84

Résumés

Au XVIIIe siècle, les monnayeurs nantais sont pour la plus forte minorité d’entre eux des pêcheurs. L’appartenance de ces pêcheurs à la corporation des monnayeurs, appelée le Serment de France et dont le recrutement se fait par filiation, procure à ces derniers d’importants privilèges fiscaux. Ce sont ces privilèges qui motivent les pêcheurs à se faire recevoir à l’atelier monétaire et non la recherche d’un travail complémentaire, aléatoire et très mal rémunéré. Dans les paroisses d’Indre et surtout de Rezé, les pêcheurs-monnayeurs constituent une véritable « aristocratie », dominant la notabilité roturière, et doivent affronter la jalousie du reste de la population.

Haut de page

Entrées d’index

Chronologie :

XVIIIe siècle

Noms de lieux :

Nantes
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Vincent Bugeaud, « Quand les bargers se font monnayeurs : une « aristocratie » chez les pêcheurs de l’estuaire de la Loire au XVIIIe siècle », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest, 112-4 | 2005, 43-84.

Référence électronique

Vincent Bugeaud, « Quand les bargers se font monnayeurs : une « aristocratie » chez les pêcheurs de l’estuaire de la Loire au XVIIIe siècle », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest [En ligne], 112-4 | 2005, mis en ligne le 20 décembre 2007, consulté le 22 mai 2018. URL : http://journals.openedition.org/abpo/1041 ; DOI : 10.4000/abpo.1041

Haut de page

Auteur

Vincent Bugeaud

Doctorant, CRHIA Université de Nantes

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Rennes

Haut de page