Navigation – Plan du site

La querelle entre Bretons et Languedociens à propos du commerce de la sardine pressée au XVIIIsiècle

Dominique Robin
p. 19-36

Résumés

On trouve aux Archives départementales d’Ille-et-Vilaine un dossierdatant de 1767 qui fait état d’une longue polémique entre Bretons et gens du Languedoc au sujet de la sardine pressée : les Méditerranéens sont accusés par les Bretons de leur faire une concurrence déloyale en important des sardines de pêche étrangère. Les Bretons s’appuient en cela sur l’arrêt du Conseil royal du 24 août 1748 qui leur donne le monopole de la commercialisation de la sardine dans tout le royaume. Les gens du Languedoc, très dépendants de cette ressource, préféreraient importer la sardine de la Catalogne voisine voire des États italiens, qui correspond mieux à leurs goûts et qui est moins chère. Il est évident que face à une monarchie souvent hésitante sur la conduite à tenir, la fraude ne cesse de s’étendre. De fait, les Bretons ont fort à faire pour défendre leurs droits légitimes.

Haut de page

Entrées d’index

Chronologie :

XVIIIe siècle
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Dominique Robin, « La querelle entre Bretons et Languedociens à propos du commerce de la sardine pressée au XVIIIsiècle », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest, 112-3 | 2005, 19-36.

Référence électronique

Dominique Robin, « La querelle entre Bretons et Languedociens à propos du commerce de la sardine pressée au XVIIIsiècle », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest [En ligne], 112-3 | 2005, mis en ligne le 20 septembre 2007, consulté le 25 mai 2018. URL : http://journals.openedition.org/abpo/1113 ; DOI : 10.4000/abpo.1113

Haut de page

Auteur

Dominique Robin

Agrégé et docteur en histoire

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Rennes

Haut de page