Navigation – Plan du site
Culture juridique et pratiques en Anjou à la fin du Moyen Âge.

« Soy disant prieur et administrateur de l’Hôtel-Dieu d’Angers »

Censure et enquête criminelle contre Jean Lebigre, évêque de Toulon (1491-1496)
Frédéric Chaumont
p. 121-145

Résumés

Au tournant des XVe et XVIe siècles, les procès ouverts contre les prieurs, recteurs ou administrateurs hospitaliers abondent. Accusés de négliger leur charge et les oeuvres de miséricorde, les plaintes et les scandales sont tels que les officiers royaux saisis instruisent contre ces « mauvais prieurs » tenus alors de rendre compte de leurs éventuelles malversations. L’enquête menée contre Jean Lebigre, évêque de Toulon, en est une bonne illustration. Onze témoins à charge sont auditionnés et tous dénoncent sa complète incurie et sa détention abusive du titre et du bénéfice de prieur de l’hôtel-Dieu d’Angers. Opportunément documentée, « l’affaire Lebigre » permet non seulement de retracer une chronique judiciaire tumultueuse, mais également d’examiner le bien-fondé de ces accusations.

Haut de page

Entrées d’index

Chronologie :

XVe siècle

Noms de lieux :

Toulon
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Frédéric Chaumont, « « Soy disant prieur et administrateur de l’Hôtel-Dieu d’Angers » », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest, 112-1 | 2005, 121-145.

Référence électronique

Frédéric Chaumont, « « Soy disant prieur et administrateur de l’Hôtel-Dieu d’Angers » », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest [En ligne], 112-1 | 2005, mis en ligne le 20 mars 2007, consulté le 20 mai 2018. URL : http://journals.openedition.org/abpo/1144 ; DOI : 10.4000/abpo.1144

Haut de page

Auteur

Frédéric Chaumont

Professeur certifié d’histoire-géographie

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Rennes

Haut de page