Navigation – Plan du site
Alcuin et les enjeux de l'écriture

Le dialogue de Franco et de Saxo

Louis Holtz
p. 135-145

Résumés

L’installation d’Alcuin à Tours est pour lui une nouvelle étape. Son programme est ambitieux, quand libéré de la Cour il se retrouve professeur. Mais il a maintenant derrière lui à la fois son enseignement à York et à la Cour, ce que symbolise les noms de Franco et de Saxo. Ce « liber manualis » est autant remarquable par sa mise en scène que par son contenu. Saxo, à peine plus âgé en sait plus, mais c’est Franco qui interroge, comme Charlemagne dans le De rhetorica. Les interventions du maître tirent vers le haut et vers le neuf cette récitation où les Institutions de Priscien sont coulées dans le moule de Donat, Ars maior I et II. C’est l’oeuvre de quelqu’un qui a longuement assimilé les grammairiens antiques, car les sources ne sont jamais littérales, mais aussi d’un pédagogue prudent et soucieux de ne pas brûler les étapes.

Haut de page

Entrées d’index

Chronologie :

IXe siècle

Noms de lieux :

Tours
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Louis Holtz, « Le dialogue de Franco et de Saxo », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest, 111-3 | 2004, 135-145.

Référence électronique

Louis Holtz, « Le dialogue de Franco et de Saxo », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest [En ligne], 111-3 | 2004, mis en ligne le 20 septembre 2006, consulté le 22 mai 2018. URL : http://journals.openedition.org/abpo/1229 ; DOI : 10.4000/abpo.1229

Haut de page

Auteur

Louis Holtz

Directeur honoraire de l’Institut de Recherche et d’Histoire des Textes (Paris)

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Rennes

Haut de page