Navigation – Plan du site
Exégèse biblique et réflexion sur le pouvoir.

Le texte des bibles alcuiniennes

Guy Lobrichon
p. 209-219

Résumés

Pour l’époque carolingienne, la Bible n’est pas seulement le livre des chrétiens, c’est le livre d’une société. Charlemagne et Alcuin étaient très conscients de l’enjeu immense d’un texte biblique bien corrigé. Pourtant la tradition textuelle complexe, du texte africain à la Vulgate en passant par l’Itala, et les aléas inévitables des copistes rendaient la tâche très difficile. Alcuin adopta le principe du pandecte, de l’écriture caroline et de la hiérarchisation des informations essentielles. Il n’est pas sûr que les bibles « alcuiniennes » aient eu l’influence considérable qu’on leur accorde habituellement.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Guy Lobrichon, « Le texte des bibles alcuiniennes », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest, 111-3 | 2004, 209-219.

Référence électronique

Guy Lobrichon, « Le texte des bibles alcuiniennes », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest [En ligne], 111-3 | 2004, mis en ligne le 20 septembre 2006, consulté le 22 novembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/abpo/1241 ; DOI : 10.4000/abpo.1241

Haut de page

Auteur

Guy Lobrichon

Professeur à l’Université d’Avignon

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Rennes

Haut de page