Navigation – Plan du site
Exégèse biblique et réflexion sur le pouvoir.

Autour du De virtutibus et vitiis d’Alcuin

Alain Dubreucq
p. 249-288

Résumés

À la fin de sa vie, Alcuin rédigea pour le comte Guy de Bretagne un Livre des vertus et des vices, qui n’est pas encore un miroir, car il ne propose pas de réflexion sur l’état laïc en lui-même. Il s’agit d’un liber manualis, qui veut montrer comment un grand, engagé dans la vie politique et militaire et ayant peu de temps pour les affaires religieuses, peut faire son salut, grâce à une morale efficace. Le modèle proposé à ce soldat du Christ est de type monastique : c’est celui du combat spirituel des vertus et des vices, parallèle au combat matériel qu’il mène au service de l’empire chrétien. Les vices qui le menacent étant semblables à ceux qui guettent le moine, Alcuin reprend la liste des vices proposée par Cassien, y compris l’acédie, devenue oisiveté poussant à l’inaction. Il propose une morale active, dans laquelle les vertus sont mises en pratique dans l’exercice de la fonction publique, pour faire régner l’ordre, la paix et la justice, en luttant contre les vices inhérents à la vie de cour. Le manuel fait ainsi passer dans le milieu aristocratique les notions de base de la culture ecclésiastique, en insérant le mode de vie laïc dans un modèle chrétien.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Alain Dubreucq, « Autour du De virtutibus et vitiis d’Alcuin », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest, 111-3 | 2004, 249-288.

Référence électronique

Alain Dubreucq, « Autour du De virtutibus et vitiis d’Alcuin », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest [En ligne], 111-3 | 2004, mis en ligne le 20 septembre 2006, consulté le 19 décembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/abpo/1247 ; DOI : 10.4000/abpo.1247

Haut de page

Auteur

Alain Dubreucq

Professeur d’histoire médiévale à l’Université Jean-Moulin (Lyon 3) Directeur du CERCOR (Saint-Étienne)

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Rennes

Haut de page