Navigation – Plan du site
Les réseaux d'Alcuin et la formation d'une culture européenne

Alcuin et les missions

Beatrix Dumont
p. 417-429

Résumés

L’oeuvre d’Alcuin, notamment sa correspondance et l’hagiographie qu’il consacre à Willibrord, constitue une remarquable source pour l’étude de la mission au tournant des VIIIe et IXe siècle. Elle permet de reconstruire l’histoire de la christianisation des peuples saxons et avars notamment. Alcuin y développe une théorie originale de la mission caractérisée par la primauté donnée à l’enseignement sur la conversion, l’acceptation du baptême. À la violence des campagnes saxonnes de Charlemagne, il oppose la douceur de l’enseignement de la parole du Christ, aux armées carolingiennes les légions chrétiennes des prédicateurs. Tout en reconnaissant la nécessité de l’usage du glaive face aux païens, Alcuin rappelle que ce glaive doit être celui de la Parole de Dieu qui punit le païen mais également le guérit.

Haut de page

Entrées d’index

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Beatrix Dumont, « Alcuin et les missions », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest, 111-3 | 2004, 417-429.

Référence électronique

Beatrix Dumont, « Alcuin et les missions », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest [En ligne], 111-3 | 2004, mis en ligne le 20 septembre 2006, consulté le 27 mai 2018. URL : http://journals.openedition.org/abpo/1267 ; DOI : 10.4000/abpo.1267

Haut de page

Auteur

Beatrix Dumont

Doctorante à l’Université de Paris 10

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Rennes

Haut de page