Navigation – Plan du site

L’horticulture et l’arboriculture fruitières au Québec

Paul-Louis Martin
p. 197-204

Résumés

L’histoire de l’horticulture et de l’arboriculture fruitières au Québec s’inscrit dans le champ plus vaste des rapports sociaux à la nature et dans celui de la production des paysages domestiques. On tente d’abord de cerner les perceptions des Européens à l’égard de la nature sauvage et de ses ressources, pour mieux comprendre ensuite leurs motivations à introduire en Nouvelle-France les espèces fruitières qui leur sont les plus familières. Plusieurs faits culturels inédits apparaissent ainsi au fil de l’analyse des sources variées, entre autres l’apport majeur des communautés religieuses et celui des prêtres missionnaires qui vont manifestement utiliser l’horticulture et l’arboriculture fruitières pour sédentariser et mieux évangéliser les Amérindiens nomades. L’éducation et la conduite des arbres fruitiers comportent dans la tradition chrétienne des valeurs morales évidentes : elles illustrent la victoire du bien sur le mal, en plus de participer à la quête de l’excellence et à la louange du Créateur. L’accessibilité croissante du nouvel édulcorant qu’est le sucre d’érable a aussi mené les habitants du pays neuf à développer des habitudes alimentaires originales favorisant la consommation des fruits frais et en conserves. Finalement, la proximité et la domination agressive de la grande industrie agroalimentaire étatsunienne ont littéralement entraîné la production fruitière québécoise dans une mouvance productiviste à compter de la fin du 19eet du tournant du 20siècle, faisant disparaître les vergers de prunes, de cerises, de poires, de pêches et de raisins. Ne survivent aujourd’hui, et encore difficilement, que les producteurs de petits fruits en zone périurbaine et les pomiculteurs, menacés à leur tour par les importations venant cette fois de Nouvelle-Zélande et de Chine.

Haut de page

Entrées d’index

Noms de lieux :

Québec
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Paul-Louis Martin, « L’horticulture et l’arboriculture fruitières au Québec », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest, 110-4 | 2003, 197-204.

Référence électronique

Paul-Louis Martin, « L’horticulture et l’arboriculture fruitières au Québec », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest [En ligne], 110-4 | 2003, mis en ligne le 20 décembre 2005, consulté le 21 juin 2018. URL : http://journals.openedition.org/abpo/1356 ; DOI : 10.4000/abpo.1356

Haut de page

Auteur

Paul-Louis Martin

Professeur d’histoire moderne Centre interuniversitaire d’études québécoises Université du Québec à Trois-Rivières

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Rennes

Haut de page