Navigation – Plan du site

Le centre canonial de Saint-Martin de Tours et ses domaines périphériques en Val de Loire (IXe-Xe siècle)

Hélène Noizet
p. 9-33

Résumés

Les diplômes carolingiens de Saint-Martin de Tours permettent de reconstituer le temporel de ce chapitre aux IXe et Xe siècles. Il est possible de montrer non seulement l’extraordinaire pérennité et richesse de ce domaine, mais aussi les finalités poursuivies par les chanoines lorsqu’ils gèrent leurs biens. Surtout, quelques données textuelles permettent d’aborder la question de l’approvisionnement de cette institution, dont on peut estimer les besoins de consommation, notamment le nombre de personnes nécessaires au fonctionnement de Saint-Martin. L’analyse du vestitus et des fournitures en viande suggère ainsi que les chanoines avaient mis en place un dispositif complexe, intégré dans le réseau hydrographique ligérien, et articulé selon une logique centre-périphérie.

Haut de page

Entrées d’index

Chronologie :

Xe siècle, IXe siècle

Noms de lieux :

Tours
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Hélène Noizet, « Le centre canonial de Saint-Martin de Tours et ses domaines périphériques en Val de Loire (IXe-Xe siècle) », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest, 109-2 | 2002, 9-33.

Référence électronique

Hélène Noizet, « Le centre canonial de Saint-Martin de Tours et ses domaines périphériques en Val de Loire (IXe-Xe siècle) », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest [En ligne], 109-2 | 2002, mis en ligne le 20 juin 2004, consulté le 21 juin 2018. URL : http://journals.openedition.org/abpo/1594 ; DOI : 10.4000/abpo.1594

Haut de page

Auteur

Hélène Noizet

Allocataire-monitrice doctorante au laboratoire Archéologie et territoires, UMR 6575, université de Tours

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Rennes

Haut de page