Navigation – Plan du site

La construction d’un ennemi héréditaire

L’Anglo-saxon dans les chroniques bretonnes de la fin du Moyen Âge
Laurence Moal
p. 35-56

Résumés

Les Anglo-Saxons figurent dans les chroniques bretonnes de la fin du Moyen Âge sous une forme très négative, incarnant l’archétype de l’ennemi héréditaire. Les auteurs, qui reprennent le récit de Geoffroy de Monmouth, les jugent responsables de la perte de l’île de Bretagne et dressent un portrait discriminatoire, presque caricatural. Les Saxons sont d’abord perçus comme des étrangers, notion qui suggère la différence et le danger, au point que le terme même de « Saxon » devient une insulte à part entière. Cette construction littéraire est plus qu’un simple réflexe xénophobe. Elle participe à l’affirmation nationale en justifiant l’ancrage en Armorique et en glorifiant les Bretons, véritable peuple martyr luttant contre l’envahisseur.

Haut de page

Entrées d’index

Chronologie :

Moyen Âge
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Laurence Moal, « La construction d’un ennemi héréditaire », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest, 108-3 | 2001, 35-56.

Référence électronique

Laurence Moal, « La construction d’un ennemi héréditaire », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest [En ligne], 108-3 | 2001, mis en ligne le 20 septembre 2003, consulté le 23 juillet 2018. URL : http://journals.openedition.org/abpo/1694 ; DOI : 10.4000/abpo.1694

Haut de page

Auteur

Laurence Moal

Doctorante, CRBC-Université de Bretagne Occidentale

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Rennes

Haut de page