Navigation – Plan du site

Le recrutement de l’armée de terre au XVIIIe Siècle

L’exemple breton
Stéphane Perréon
p. 69-85

Résumés

Sous l’Ancien Régime, la Bretagne fournit peu de soldats à l’armée de terre. L’étude du recrutement militaire, basée sur les contrôles de troupes, permet de préciser cet état de fait et montre des différences notables entre la Haute et la Basse-Bretagne. La géographie du recrutement semble ainsi notablement liée non seulement à une certaine pratique de la langue française mais aussi à l’influence plus ou moins importante d’officiers implantés localement et appartenant à la noblesse bretonne.

Haut de page

Entrées d’index

Chronologie :

XVIIIe siècle
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Stéphane Perréon, « Le recrutement de l’armée de terre au XVIIIe Siècle », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest, 108-3 | 2001, 69-85.

Référence électronique

Stéphane Perréon, « Le recrutement de l’armée de terre au XVIIIe Siècle », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest [En ligne], 108-3 | 2001, mis en ligne le 20 septembre 2003, consulté le 25 mai 2018. URL : http://journals.openedition.org/abpo/1697 ; DOI : 10.4000/abpo.1697

Haut de page

Auteur

Stéphane Perréon

Agrégé d’histoire, doctorant CRHMA-Université de Nantes

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Rennes

Haut de page