Navigation – Plan du site

La violence et la foi

Discours de prêtres sur la guerre dans la Marne et la Sarthe : 1871-1939
Stéphane Tison
p. 87-116

Résumés

Le clergé a certainement joué un rôle essentiel dans la mise en place du mouvement commémoratif dès le lendemain de la guerre de 1870-1871 et de la Grande Guerre, donnant un sens à chaque conflit dans le temps et dans l’espace, par la création de cérémonies et de monuments dédiés aux morts au champ d’honneur. Mais, sur la guerre et la violence, le discours des prêtres évolue sensiblement entre 1870 et 1940. Les thèmes de 1870-1871 et la forme du discours ont été repris pendant toute la période, mais leur sens est infléchi par la Grande Guerre. Les prêtres ne peuvent échapper, comme la majorité de la population, à la culture de guerre élaborée au cours du XIXe siècle au moment de l’achèvement de la construction de la nation. Prisonniers de ces représentations, ils ne peuvent s’empêcher de fonder leur discours sur la violence, à travers notamment le thème du sacrifice. Cependant, après avoir cautionné, avant 1914, une violence projetée dans l’avenir avec l’esprit de revanche, ils cherchent à légitimer la violence subie, après la Grande Guerre, pour donner un sens au sacrifice massif consenti au cours du conflit. Ce choix, nécessaire à la reconstruction de la société et de son identité, empêche toute prise de position contre les menaces nouvelles des années 1930, comme si la culture de guerre ainsi dévoyée, favorisait l’aveuglement pour empêcher un ouveau déchaînement de la violence.

Haut de page

Entrées d’index

Chronologie :

XXe siècle, XIXe siècle
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Stéphane Tison, « La violence et la foi », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest, 108-3 | 2001, 87-116.

Référence électronique

Stéphane Tison, « La violence et la foi », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest [En ligne], 108-3 | 2001, mis en ligne le 20 septembre 2003, consulté le 27 mai 2018. URL : http://journals.openedition.org/abpo/1698 ; DOI : 10.4000/abpo.1698

Haut de page

Auteur

Stéphane Tison

Agrégé d’histoire, lycée Condorcet, Saint-Quentin (Aisne) Doctorant, université de Paris III

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Rennes

Haut de page