Navigation – Plan du site

Le mouvement breton au miroir de son historiographie

The Breton movement through the prism of its historiography
Sébastien Carney
p. 83-106

Résumés

L'historiographie du mouvement breton, marquée par la mémoire de la Seconde Guerre mondiale, répond à une périodisation qui est, en gros, celle qu'Henry Rousso a définie dans Le syndrome de Vichy. À une phase de deuil et de règlements de comptes, de la Libération au début des années 1950, succède le temps du refoulement et des témoignages complaisants des militants, qui débute après les lois d'amnistie de 1951 et 1953. Après le départ de De Gaulle, les certitudes volent en éclat au profit d'une lecture plus critique, qui mobilise universitaires et étudiants, dans le milieu des années 1970. Dès lors, la collaboration du mouvement breton est un thème abondamment abordé, jusqu'à l'obsession parfois. Après guerre, cette évolution accompagne la difficile reconstruction de ce même mouvement qui, interrogeant son passé, essaie de tenir à distance un héritage encombrant.

Haut de page

Entrées d’index

Chronologie :

XXe siècle
Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Aperçu du texte

L’historiographie du mouvement breton reste au cœur de multiples tensions. De rares voix prétendent que l’histoire du mouvement n’est plus un sujet tabou, d’autres constatent que les accusations de collaboration portées sur le mouvement d’avant 1945 bloquent « la progression de la connaissance parce qu’il est encore muni d’une très lourde charge émotionnelle ». Il est à cela deux explications : à de rares exceptions près, les histoires du mouvement breton sont le fait de ses acteurs ou de ses sympathisants. Tous visent ainsi à la justification des actions menées, à la réhabilitation, voire à l’édification des jeunes militants par des récits épiques et parfois fantaisistes. De plus, la Seconde Guerre mondiale, événement traumatique, tient souvent un rôle central dans ces publications, qui s’inscrivent dès lors dans la mémoire du conflit telle qu’elle se développe dans la France des années 1945 à nos jours. ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Sébastien Carney, « Le mouvement breton au miroir de son historiographie », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest, 123-2 | 2016, 83-106.

Référence électronique

Sébastien Carney, « Le mouvement breton au miroir de son historiographie », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest [En ligne], 123-2 | 2016, mis en ligne le 28 juillet 2018, consulté le 22 novembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/abpo/3300 ; DOI : 10.4000/abpo.3300

Haut de page

Auteur

Sébastien Carney

maître de conférences en histoire contemporaine, UBO, CRBC

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Rennes

Haut de page