Navigation – Plan du site

La scolarisation des enfants allophones dans les années 1970 : le cas du Maine-et-Loire

The education of allophone children in the 1970s: the case of Maine-et-Loire
Silvère Esnault
p. 131-152

Résumés

Cette étude concerne le développement du dispositif d’intégration scolaire en direction des enfants étrangers arrivés dans le Maine-et-Loire au cours des années 1970-1980. Dans un premier temps elle s’intéresse aux caractéristiques propres à ce public. Elle présente aussi les acteurs, de différentes sortes, impliqués dans le fonctionnement et l’existence des classes d’initiation ainsi que les partenaires sociaux qui constituent des relais importants entre le public migrant et les institutions. À travers différents témoignages recueillis à partir d’enquêtes orales, sont évoqués enfin les aspects humains et sociaux liés à la scolarisation des enfants étrangers en Maine-et-Loire.

Haut de page

Entrées d’index

Chronologie :

XXe siècle

Noms de lieux :

Maine-et-Loire
Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

Des enfants aux trajectoires différentes
Historique de la présence étrangère en Maine-et-Loire
Différents profils d’enfants
Les enfants de travailleurs européens et non européens
Les enfants de réfugiés politiques
Les enfants aux trajectoires atypiques
Une demande de scolarisation croissante
L’expertise des besoins de scolarisation
Une prise de conscience progressive
La mise en place des premières CLIN en Maine-et-Loire
Le cadre législatif
La circulaire du 13 janvier 1970
Le rôle des inspecteurs départementaux
La création des structures pour l’accueil scolaire des enfants migrants
La création des premières CLIN à Angers et Cholet (1970-1972)
Un maillage départemental partiel
Des créations ponctuelles de classes d’initiation
De nouveaux rapports socio-culturels
Statut, rôles, parcours de l’enseignant
Nomination, formation de l’enseignant
Intérêt et motivation
Fonctionnement et relations au sein des CLIN et des CRI
Une journée type
Le rapport du public migrant à l’école
Les relations entre les élèves

Aperçu du texte

Si les connaissances historiques recueillies en matière d’immigration dans l’Ouest de la France tendent à corroborer la faible ampleur numérique de ce phénomène, ses caractéristiques et ses spécificités ne doivent pas occulter la profondeur et la pluralité des questionnements qui s’y rattachent. La dimension de l’intégration des personnes « étrangères » ou « immigrées » constitue une très large part de l’ensemble de la production historique sur le thème de l’immigration.

L’intégration des enfants étrangers dans la société française est ponctuée par différentes phases, la plus importante étant l’apprentissage de la langue. C’est en effet à l’école, lieu de la première socialisation, que les enfants étrangers s’immergent dans un environnement culturel nouveau et entrent en contact avec des enfants parlant une autre langue que la leur. Le but prioritaire des écoles et des maternelles est de faciliter progressi...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Silvère Esnault, « La scolarisation des enfants allophones dans les années 1970 : le cas du Maine-et-Loire », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest, 123-2 | 2016, 131-152.

Référence électronique

Silvère Esnault, « La scolarisation des enfants allophones dans les années 1970 : le cas du Maine-et-Loire », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest [En ligne], 123-2 | 2016, mis en ligne le 28 juillet 2018, consulté le 21 mai 2018. URL : http://journals.openedition.org/abpo/3314 ; DOI : 10.4000/abpo.3314

Haut de page

Auteur

Silvère Esnault

Enseignant en histoire-géographie au collège de Chiconi à Mayotte

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Rennes

Haut de page