Navigation – Plan du site

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Aperçu du texte

Qu’est-ce que c’est, la tolérance des religions ? À l’époque moderne, la notion de tolérance est souvent évoquée : il s’agit alors de supporter l’autre, de supporter l’existence d’autres confessions ou religions, de supporter la diversité (religieuse). À quelles fins ? Au Moyen-Âge, la diversité religieuse est intolérable. Le catholicisme orthodoxe, l’unitas christianorum, est de rigueur. Ainsi, toute hérésie doit être extirpée, musulmans et juifs doivent se convertir au catholicisme romain. Tout prince, au sein de son État ou de son empire, est responsable de l’extirpation des hérésies et de la préservation de l’orthodoxie de la foi chrétienne. Avec la Réforme protestante, les « hérésies » se multiplient : luthéranisme, calvinisme, zwinglianisme, anabaptisme : dans presque tous les États de l’Europe, des « sectes protestantes » voient le jour, prospèrent, et s’établissent même comme Églises d’État. Dans l...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Susanne Lachenicht, « Conclusions », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest, 125-1 | 2018, 151-159.

Référence électronique

Susanne Lachenicht, « Conclusions », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest [En ligne], 125-1 | 2018, mis en ligne le 30 mars 2020, consulté le 21 mai 2018. URL : http://journals.openedition.org/abpo/3784 ; DOI : 10.4000/abpo.3784

Haut de page

Auteur

Susanne Lachenicht

Professeur d’histoire moderne, université de Bayreuth, Allemagne

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Rennes

Haut de page