Navigation – Plan du site
Logiques institutionnelles et commerciales de proximité

En temps de paix comme en temps de guerre

Le commerce de Saint-Malo avec les îles anglo-normandes et britanniques (vers 1500-vers 1650)
Malouin success: mobility, commerce and strategies of identification (16th to 17th centuries)
Jean-Philippe Priotti
p. 107-126

Résumés

L’Angleterre est le grand marché voisin de Saint-Malo et les îles anglo-normandes, souvent intermédiaires de ces relations, constituent une sorte de territoire jumeau du port breton, au statut fiscal et politique particulier. Ces deux zones, chacune en position d’extra-territorialité soit par rapport à la France, soit vis-à-vis de l’Angleterre, sont parvenues à créer pendant la période considérée un espace transnational où identité et intérêts locaux priment sur les priorités « nationales » et les antagonismes « internationaux ». Les relations entretenues se nourrissent d'un fructueux commerce de proximité et d’une mobilité internationale à court rayon d’action dans laquelle vitesse d’exécution et opportunisme prennent toute leur part, et où prévalent la pluriactivité, le commerce au comptant et sans intermédiaires. Bien qu’en apparence plus discrètes, ces relations de proximité ont profondément marqué la matrice de l’expansion malouine.

Haut de page

Entrées d’index

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

Fondements fisco-commerciaux d’une entente durable
Marchés et mouvement portuaires

Aperçu du texte

Les liens de Saint-Malo avec les îles anglo-normandes, et avec les royaumes d’Angleterre et l’Écosse sont méconnus pour le début de l’époque moderne, l’économie maritime malouine étant généralement abordée à travers ses relations avec le Canada, le commerce avec l’Espagne et la course. Bien que ces trois secteurs d’activité soient d’une importance considérable, ils n’expliquent pas à eux seuls le processus de consolidation de l’économie maritime malouine, en particulier car leur exploitation emprunte à une matrice commerciale et institutionnelle mise en place dès la fin du Moyen Âge dans les rapports de proximité entretenus avec les îles du nord-ouest européen.

Si l’Angleterre est le grand marché voisin dont Saint-Malo et ses marchands sont privés sur le sol français, compte tenu de la situation géographique singulière du port breton, les îles anglo-normandes, souvent intermédiaires de ces relations, consti...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-Philippe Priotti, « En temps de paix comme en temps de guerre », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest, 125-3 | 2018, 107-126.

Référence électronique

Jean-Philippe Priotti, « En temps de paix comme en temps de guerre », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest [En ligne], 125-3 | 2018, mis en ligne le 06 décembre 2020, consulté le 12 décembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/abpo/3946 ; DOI : 10.4000/abpo.3946

Haut de page

Auteur

Jean-Philippe Priotti

Maître de conférences en histoire moderne, Université Lille Nord de France – ULCO, HLLI, Boulogne-sur-Mer

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Rennes

Haut de page