Navigation – Plan du site
Exploration et conquête des marchés lointains

Au cœur des échanges européens : argent américain et circuits économiques entre la Bretagne et l’Espagne (1570-1635)

At the heart of European exchanges: American money and economic circuits between Brittany and Spain (1570-1635)
Jean-Philippe Priotti
p. 129-154

Résumés

L’arrivée massive de métaux précieux américains en Andalousie dans les années 1570-1640 a été l’occasion pour les marchands de Saint-Malo et de Vitré de s’imposer sur les marchés espagnols, concurrençant ainsi les Espagnols qui s’étaient établis de longue date dans les ports français et, au-delà dans le reste de l’Europe. Grâce à organisation basée sur la proximité des zones de production toilière, sur un commerce au comptant et la possession de navires armés, et dotés d’une vision beaucoup plus rationnelle des échanges, ils ont réussi à s’imposer comme d’authentiques acteurs de la première mondialisation, s’appuyant aussi bien sur une tradition de commerce de cabotage que sur des voyages d’exploration au long cours.

Haut de page

Entrées d’index

Noms de lieux :

Saint-Malo, Bretagne
Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

Processus de conquête malouin des marchés espagnols
Modalités de la protection des biens et de l’installation des Malouins en terre étrangère 

Aperçu du texte

Dans les lignes qui suivent, il s’agit d’examiner les conséquences des arrivées massives de métaux précieux (1570-1640) sur différents circuits commerciaux et marchés qui lièrent la Bretagne à la Castille et à l’Andalousie.

Si à cette époque les entrepreneurs malouins, vitréens et morlaisiens comptent parmi les plus actifs de Bretagne, c’est qu’ils possédaient déjà une solide expérience dans différents domaines. Des pêcheries de Terre-Neuve et des entreprises de découverte au Canada à la course, en passant par leur activité d’armateurs, de transporteurs et de marchands de toiles et de draps dans les îles proches et en Angleterre, ils avaient multiplié des expériences de diverse nature et interactives autour de la pêche, du commerce et de la guerre, et avaient réussi à accumuler des capitaux. À la faveur du soulèvement des Pays-Bas du Nord et des guerres entre l’Espagne et l’Angleterre, les Bretons accentuèr...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-Philippe Priotti, « Au cœur des échanges européens : argent américain et circuits économiques entre la Bretagne et l’Espagne (1570-1635) », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest, 125-3 | 2018, 129-154.

Référence électronique

Jean-Philippe Priotti, « Au cœur des échanges européens : argent américain et circuits économiques entre la Bretagne et l’Espagne (1570-1635) », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest [En ligne], 125-3 | 2018, mis en ligne le 06 décembre 2020, consulté le 18 décembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/abpo/3958

Haut de page

Auteur

Jean-Philippe Priotti

Maître de conférences en histoire moderne, Université Lille Nord de France – ULCO, HLLI (Boulogne-sur-Mer)

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Rennes

Haut de page