Navigation – Plan du site

Lorient, grand port de dimension mondiale de la façade atlantique française (1783-1787) ?

Lorient, a major port of global dimension on the French Atlantic coast (1783-1787)?
Gérard Le Bouëdec et Hiroyasu Kimizuka
p. 103-125

Résumés

Cet article a pour ambition de présenter Lorient comme un port mondial au xviiie siècle.  Dans une première partie nous définissons ce qu’est un port mondial sur la façade Atlantique-Manche française dans une perspective comparative en fournissant des indicateurs permettant de confronter les données des ports de Rouen, Le Havre, Nantes, La Rochelle, Bordeaux à celles de Lorient : le mouvement d’ensemble du port, la trilogie des trafics ultra-marins, du cabotage international et du cabotage national et régional, les fonctions d’armement et de construction navale. Cette étude comparative, du fait des sources et des monographies publiées, n’est possible que dans la deuxième moitié du xviiie siècle et même dans la dernière décennie de l’Ancien Régime seulement, mais ceci convient parfaitement pour l’étude du cas de Lorient dans la seconde partie de cet article. En effet si l’on peut suivre à peu près la croissance du port de la seconde Compagnie des Indes, ce n’est qu’entre 1783 et 1787 que la dimension mondiale du port de Lorient s’affirme le mieux et revêt donc un caractère temporaire.

Haut de page

Entrées d’index

Chronologie :

XVIIIe siècle

Noms de lieux :

Lorient
Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

Qu’est-ce qu’un port mondial de la façade Manche-Atlantique ?
Le mouvement du port
Des trafics portés par les échanges coloniaux
Des ports d’armement
Des chantiers de constructions navales
Lorient, « port mondial »
La complexité de l’entité portuaire lorientaise
1- Un port militaire et pour le commerce des Indes
2- Lorient « porte des États-Unis » et plate-forme de contrebande
3- Les petits ports de cabotage et surtout de pêche
La trilogie de l’armement au commerce du complexe portuaire lorientais
La balance et la géographie des échanges lorientais
Une élite commerciale internationale

Aperçu du texte

Présenter Lorient comme un port mondial au xviiie siècle exige d’abord de définir ce qu’est un port mondial de la façade Atlantique-Manche française dans une dynamique comparative en fournissant des indicateurs permettant de comparer les ports de Rouen, Le Havre, Nantes, La Rochelle, Bordeaux à celui de Lorient : le mouvement d’ensemble du port et la trilogie des trafics ultra-marins, à savoir le cabotage international, le cabotage national et régional, les fonctions d’armement et de construction navale. Il en ressort d’une part la constatation que le commerce ultra-marin est le moteur de l’activité de ces ports, d’autre part la mise en évidence d’une hiérarchie de la géographie portuaire. Cette étude comparative pour des raisons de sources et de monographies publiées n’est possible que pour la seconde moitié du xviiie siècle, précisément dans la dernière décennie de l’Ancien Régime, ce qui convient ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Gérard Le Bouëdec et Hiroyasu Kimizuka, « Lorient, grand port de dimension mondiale de la façade atlantique française (1783-1787) ? », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest, 126-1 | 2019, 103-125.

Référence électronique

Gérard Le Bouëdec et Hiroyasu Kimizuka, « Lorient, grand port de dimension mondiale de la façade atlantique française (1783-1787) ? », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest [En ligne], 126-1 | 2019, mis en ligne le 01 janvier 2022, consulté le 16 juin 2019. URL : http://journals.openedition.org/abpo/4411 ; DOI : 10.4000/abpo.4411

Haut de page

Auteurs

Gérard Le Bouëdec

Professeur émérite d’histoire maritime à l’université Bretagne Sud.

Articles du même auteur

Hiroyasu Kimizuka

Maître de conférences d’histoire moderne à l’université de Waseda (Japon).

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Rennes

Haut de page