Skip to navigation – Site map

HomeNuméros127-2Entreprises privées et psychiatri...

Entreprises privées et psychiatrie dans la France des années 1930

L’exemple de l’asile psychiatrique de Plouguernével
Private hospitals and psychiatry in 1930s France: the example of the psychiatric asylum of Plouguernével
Joris Guillemot
p. 105-124

Abstracts

This aim of this article is to study the new ways the mentally ill were taken care of in 1930s France, which has to be considered against the backdrop of the association between government authorities and private contractors in the medical field – both in general practice and psychiatry. We chose here to focus on the asylum of Plouguernével (Côtes-du-Nord) that opened in 1934 thanks to Justin Perchot, a Third Republic industrialist. This establishment was created in the hopes of reducing overcrowding in asylums, especially around the Seine. It also intended to find a solution to the economic crisis, since public authorities could not find the means necessary for the care of the sick. However, these same authorities tended to be unfavorable to the company in charge with ruling the establishment – with concerns about the death rate, as well as the creation of a cemetery. It is paradoxical that government authorities should be so vehement to a business that they actually needed. What remains to be analysed is whether french psychiatry in the 1930s can reveal a form of competition between these two powers.

Top of page

Index terms

Chronologie :

XXe siècle
Top of page

Excerpt

Cairn

Full-text article available to subscribers or on a "pay per view" basis. It will be available on this URL in January 2023.
Read it

Outline

La création de l’asile de Plouguernével en 1934 : une réponse à l’encombrement des établissements de la Seine
La mortalité à l’asile : une exception plouguiste ?
La création du cimetière de Plouguernével : une illustration des tensions entre L’Abri-Foyer et les pouvoirs publics

First lines

Malgré quelques ouvrages publiés dans les années 1970, l’intérêt des historiens pour la question de l’hospitalisation privée est relativement récent et date, pour l’essentiel, de la fin des années 1990 et du début des années 2000. La plupart de ces travaux s’intéressent à la question de l’articulation, dans la période la plus récente, entre la question des soins apportés aux malades et celle des bénéfices engrangés. Cette problématique n’est toutefois pas neuve. L’initiative privée dans le domaine de la médecine et dans celui de la psychiatrie est ancienne et remonte au xixe siècle, mais c’est la crise économique des années 1930 et la problématique, récurrente, de l’encombrement asilaire qui font considérablement évoluer la manière de considérer cette question. Il s’agit désormais de repenser le modèle, alors en vigueur depuis le siècle précédent, de la prise en charge de ceux que l’on nomme des « aliénés ». Les pouvoirs publics envisagent alors d’avoir recours à des entrepreneurs q...

Top of page

References

Bibliographical reference

Joris Guillemot, « Entreprises privées et psychiatrie dans la France des années 1930 », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest, 127-2 | 2020, 105-124.

Electronic reference

Joris Guillemot, « Entreprises privées et psychiatrie dans la France des années 1930 », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest [Online], 127-2 | 2020, Online since 03 January 2023, connection on 28 September 2020. URL : http://journals.openedition.org/abpo/5603 ; DOI : https://doi.org/10.4000/abpo.5603

Top of page

About the author

Joris Guillemot

Doctorant en histoire contemporaine, Le Mans Université, TEMOS-UMR 9016

By this author

Top of page

Copyright

© Presses universitaires de Rennes

Top of page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search