Navigation – Plan du site

AccueilNuméros128-2Des opérations policières indispe...

Des opérations policières indispensables au maintien de l’ordre : les arrestations de la maréchaussée du Poitou de 1750 à 1788

Lucile Garréta et Fabrice Vigier
p. 95-142

Résumés

Au xviiie siècle, la maréchaussée est la principale administration chargée du maintien de l’ordre dans les campagnes françaises. Un corpus très riche de 332 procès-verbaux de capture permet de mieux connaître les scénarios d’intervention de ce service royal, les circonstances précises des arrestations, mais aussi le profil global des individus interpellés dans la province du Poitou entre 1750 et 1788. Que ce soit durant les tournées de la maréchaussée, en flagrant délit, ou suite à un ordre ou une dénonciation, plus de la moitié de ces opérations sont couronnées de succès grâce à la participation, plus ou moins active, des populations locales. Sollicités avant tout pour des affaires de vols et à un degré moindre d’actes de vagabondage, les cavaliers de la maréchaussée interviennent, sans surprise, dans les lieux les plus fréquentés de la vie quotidienne (auberges, foires, marchés, places, rues, grands chemins…). Quant aux 452 individus capturés, ils ont le plus souvent entre quatorze et quarante-neuf ans (à plus de 92 %), sont d’abord des hommes (à plus de 87 %), appartiennent très largement au « petit peuple » (artisans, marchands, journaliers, bordiers, domestiques…) et comptent une forte proportion de marginaux et d’étrangers à la province (plus de 40 %).

Haut de page

Entrées d’index

Chronologie :

XVIIIe siècle

Noms de lieux :

Poitou
Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2024.
Consulter cet article

Plan

Des captures d’individus effectuées, en toute légalité, par les brigades de la maréchaussée
Une administration poitevine chargée du maintien de l’ordre
Un droit général d’arrestation
L’obligation de rédiger un procès-verbal de capture
Des scénarios d’intervention assez variés
Les captures « programmées » : des cavaliers partant du lieu de résidence de leur brigade
Les captures non « programmées » : flagrants délits et arrestations durant les tournées
Les captures déjà effectuées par des particuliers
Les captures diligentées par d’autres autorités en collaboration avec la maréchaussée
Des saisies de malfaiteurs presque toujours sans problème ?
Le contexte général des captures
Les moyens humains mobilisés
Le résultat : 452 individus arrêtés

Aperçu du texte

Au siècle des Lumières, l’administration de la « maréchaussée et justice prévôtale » est le principal service royal chargé du maintien de l’ordre dans les campagnes françaises. Créée à la fin du Moyen Âge durant la guerre de Cent Ans, elle est une institution permanente depuis le règne de François Ier ; ses compétences en matière de police et de justice ont été progressivement définies par la royauté au cours des xvie et xviisiècles. Elle a néanmoins dû attendre l’édit de mars 1720 pour que son organisation s’uniformise sur l’ensemble des provinces du royaume et connaisse une certaine stabilité jusqu’à la Révolution française. Ainsi, entre le début du règne de Louis XV et 1789, chaque généralité est le siège d’une prévôté générale de la maréchaussée, divisée en plusieurs lieutenances, elles-mêmes subdivisées en un nombre variable de brigades. Au total, cela représente entre 2 600 et plus de 4 100 hommes (les effectifs ayant augmenté entre 1720 et la fin de l’Ancien Régime), répart...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Lucile Garréta et Fabrice Vigier, « Des opérations policières indispensables au maintien de l’ordre : les arrestations de la maréchaussée du Poitou de 1750 à 1788 »Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest, 128-2 | 2021, 95-142.

Référence électronique

Lucile Garréta et Fabrice Vigier, « Des opérations policières indispensables au maintien de l’ordre : les arrestations de la maréchaussée du Poitou de 1750 à 1788 »Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest [En ligne], 128-2 | 2021, mis en ligne le 02 janvier 2024, consulté le 29 janvier 2023. URL : http://journals.openedition.org/abpo/6854 ; DOI : https://doi.org/10.4000/abpo.6854

Haut de page

Auteurs

Lucile Garréta

Master 2 Histoire Civilisation Patrimoine, 2020, université de Poitiers

Fabrice Vigier

Maître de conférences d’histoire moderne, université de Poitiers, membre du CRIHAM (EA 4270), membre associé de l’Institut de Sciences Criminelles (EA 1228)

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-ND-4.0

Creative Commons - Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International - CC BY-NC-ND 4.0

https://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/4.0/

Haut de page
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search