Navigation – Plan du site
Articles

Les protestants de la province synodale d’Anjou-Touraine-Maine et le Refuge au XVIIe et XVIIIe siècle

Didier Boisson
p. 43-60

Résumés

Au XVIIe siècle, les communautés protestantes d’Anjou-Touraine-Maine se caractérisent par leur grande dispersion, leur faiblesse numérique et elles sont composées principalement de notables et d’artisans. Après la Révocation de l’édit de Nantes, en raison des conversions et surtout des départs vers les pays du Refuge, le nombre de protestants diminue rapidement. L’émigration est forte tout particulièrement à Tours et elle touche l’ensemble des milieux sociaux, entraînant un éclatement des familles à travers la France et l’Europe protestante.

Haut de page

Entrées d’index

Noms de lieux :

Anjou, Maine, Touraine
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Didier Boisson, « Les protestants de la province synodale d’Anjou-Touraine-Maine et le Refuge au XVIIe et XVIIIe siècle », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest, 113-2 | 2006, 43-60.

Référence électronique

Didier Boisson, « Les protestants de la province synodale d’Anjou-Touraine-Maine et le Refuge au XVIIe et XVIIIe siècle », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest [En ligne], 113-2 | 2006, mis en ligne le 30 juin 2008, consulté le 22 juin 2018. URL : http://journals.openedition.org/abpo/825 ; DOI : 10.4000/abpo.825

Haut de page

Auteur

Didier Boisson

Maître de conférences en histoire moderne CERHIO, FRE CNRS 3004 – université du Maine

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Rennes

Haut de page