Navigation – Plan du site
Articles

La politique de répression et de conversion de l’intendant d’Alençon Lallemant de Lévignen envers les protestants (1726-1766) : une politique réussie ?

Nicolas Clolus
p. 81-97

Résumés

Intendant de la généralité d’Alençon entre 1726 et 1766, Lallemant de Levignen mène une politique de répression et de conversion contre les calvinistes de son département. Il juge inutile de s’attaquer aux calvinistes adultes. Selon lui, seule la conversion des enfants permet d’éradiquer le protestantisme. La répression contre les protestants se caractérise donc par l’enlèvement de leurs enfants, qui sont ensuite conduits dans divers établissements religieux. Il n’est pas possible de connaître la sincérité de la conversions pour l’ensemble des cent vingt enfants enlevés. Cependant, d’après les sources étudiées, il semble qu’il y ait eu un nombre important de conversions sincères. À la fin de l’Ancien Régime, la généralité d’Alençon semble vidée de sa communauté calviniste. Il apparaît donc que la politique de Lallemant de Lévignen de répression et de conversion ait été une réussite.

Haut de page

Entrées d’index

Chronologie :

XVIIIe siècle

Noms de lieux :

Alençon
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Nicolas Clolus, « La politique de répression et de conversion de l’intendant d’Alençon Lallemant de Lévignen envers les protestants (1726-1766) : une politique réussie ? », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest, 113-2 | 2006, 81-97.

Référence électronique

Nicolas Clolus, « La politique de répression et de conversion de l’intendant d’Alençon Lallemant de Lévignen envers les protestants (1726-1766) : une politique réussie ? », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest [En ligne], 113-2 | 2006, mis en ligne le 30 juin 2008, consulté le 22 mai 2018. URL : http://journals.openedition.org/abpo/831 ; DOI : 10.4000/abpo.831

Haut de page

Auteur

Nicolas Clolus

Étudiant, université du Maine

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Rennes

Haut de page