Navigation – Plan du site

Le mariage mixte au XVIIIe siècle

Sébastien Jahan
p. 53-70

Résumés

Notion éminemment contemporaine, la mixité matrimoniale a-t-elle du sens appliquée à des sociétés provinciales d’Ancien Régime où l’expérience de l’autre nation ou de l’autre peuple est rarissime, où l’étranger, aussi, prend souvent les traits de celui qui vient d’une province voisine ? Après une tentative de définition de ce que serait le mariage mixte pour les hommes et les femmes de l’Ancien Régime, cet article envisage à partir de l’exemple poitevin les différentes formes d’unions potentiellement problématiques (interconfessionnelles, interethniques, exogames Français-étrangers…), ainsi que leur articulation avec les hiérarchies de genre et de catégories sociales. Il aboutit enfin à s’interroger sur le degré d’ouverture de la société au XVIIIe siècle comme sur ses représentations de l’identité et des appartenances multiples.

Haut de page

Entrées d’index

Chronologie :

XVIIIe siècle

Noms de lieux :

Poitou
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Sébastien Jahan, « Le mariage mixte au XVIIIe siècle », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest, 113-1 | 2006, 53-70.

Référence électronique

Sébastien Jahan, « Le mariage mixte au XVIIIe siècle », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest [En ligne], 113-1 | 2006, mis en ligne le 30 mars 2008, consulté le 23 mai 2018. URL : http://journals.openedition.org/abpo/900 ; DOI : 10.4000/abpo.900

Haut de page

Auteur

Sébastien Jahan

Maître de conférences en histoire moderne GERHICO – université de Poitiers

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Rennes

Haut de page