Navigation – Plan du site

Les sociétés littorales face aux pouvoirs au XVIIIe siècle

Morgane Vary
p. 71-86

Résumés

L’encadrement de la population, une des principales obsessions de l’État sous l’Ancien Régime, a nécessité la constitution d’un maillage juridictionnel complexe et dense du territoire. Le littoral de la Bretagne méridionale et occidentale au XVIIIe siècle apparaît comme un bon observatoire des rapports entre les habitants de cet espace et les représentants de l’ordre. Certaines juridictions peinent à faire reconnaître leur légitimité auprès des instances plus anciennes, car elles sont perçues comme des concurrentes potentielles. Il en résulte un manque d’efficacité dans la coordination des interventions et dans le suivi des affaires. De plus, cette juxtaposition des institutions judiciaires induit une lecture confuse chez les populations littorales et engendre un éventail de comportements, allant de la franche collaboration à la résistance la plus acharnée.

Haut de page

Entrées d’index

Chronologie :

XVIIIe siècle
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Morgane Vary, « Les sociétés littorales face aux pouvoirs au XVIIIe siècle », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest, 113-1 | 2006, 71-86.

Référence électronique

Morgane Vary, « Les sociétés littorales face aux pouvoirs au XVIIIe siècle », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest [En ligne], 113-1 | 2006, mis en ligne le 30 décembre 2008, consulté le 20 mai 2018. URL : http://journals.openedition.org/abpo/905 ; DOI : 10.4000/abpo.905

Haut de page

Auteur

Morgane Vary

ATER en histoire moderne SOLITO – université de Bretagne-Sud

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Rennes

Haut de page