Navigation – Plan du site

Les naufrages sur l’île de Sein au XVIIIe siècle : une lente évolution vers le sauvetage

Sylvain Coindet
p. 87-109

Résumés

Décrits tout au long du XVIIe siècle, comme d’invétérés pilleurs, les habitants de l’île de Sein vont devenir aux yeux des institutions et des voyageurs de véritables sauveteurs en mer, se portant au-devant du danger. Le nombre élevé de naufrages sur l’île tout au long du XVIIIe siècle va forger dans cette communauté de pêcheurs une identité et des spécificités face aux accidents maritimes. Cette évolution tire sa source d’une libre application de l’Ordonnance de la Marine de 1681 et notamment des conditions favorables accordées aux sauveteurs d’effets naufragés. C’est ainsi une communauté de pêcheurs qui se révèle face à l’événement et par le biais d’une institution (l’amirauté de Cornouaille), dont la tempérance va forger sur l’île de nouvelles pratiques vis-à-vis des navires naufragés.

Haut de page

Entrées d’index

Noms de lieux :

Ile de Sein
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Sylvain Coindet, « Les naufrages sur l’île de Sein au XVIIIe siècle : une lente évolution vers le sauvetage », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest, 113-1 | 2006, 87-109.

Référence électronique

Sylvain Coindet, « Les naufrages sur l’île de Sein au XVIIIe siècle : une lente évolution vers le sauvetage », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest [En ligne], 113-1 | 2006, mis en ligne le 30 mars 2008, consulté le 23 juin 2018. URL : http://journals.openedition.org/abpo/910 ; DOI : 10.4000/abpo.910

Haut de page

Auteur

Sylvain Coindet

Doctorant en histoire moderne, CERHIO – université de Bretagne-Sud

Articles du même auteur

  • Le temps du naufrage [Texte intégral]
    Une triple vision de l’événement dans l’amirauté de Cornouaille (1720-1790)
    Paru dans Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest, 117-3 | 2010
Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Rennes

Haut de page