Navigation – Plan du site

De l’épizootie à la zoonose : l’angoisse de la transmission des maladies animales contagieuses à l’homme

L’exemple de la rage dans le département de la Vienne entre 1881 et 1939
Samuel Robin
p. 123-139

Résumés

Le traitement des maladies animales contagieuses a, depuis la plus haute Antiquité, donné lieu à de savantes réflexions. Néanmoins, jamais autant qu’à la fin du XIXe siècle, la volonté de se débarrasser de ce fléau n’a semblé aussi forte. À l’époque, les épizooties de fièvre aphteuse ou de tuberculose sont légion. Les cas de rage, notamment chez le chien, se comptent par milliers dans l’hexagone. Département de tradition agricole, la Vienne est l’un des départements les plus touchés. L’étude de son cas révèle les conséquences de l’épizootie sur les hommes et sur leur vie quotidienne. Outre la rage canine, de nombreux cas de rage féline, asinienne, bovine, équine mais aussi humaine furent avérés entre 1881, date du début des recherches de Pasteur sur l’affection rabique, et 1939, date à partir de laquelle d’autres préoccupations rendent « secondaire » le problème épizootique. Associés à la prise de conscience des autorités locales et nationales de la réalité du danger pour l’homme, les travaux de Galtier, Pasteur et Roux permettent d’organiser une lutte plus efficace contre la rage. Encore mal connue, l’affection véhiculait jusque-là un imaginaire inquiétant. Celui d’une maladie qui tel le Horla de Maupassant s’introduirait dans le corps de l’animal ou de l’homme afin de prendre possession de son esprit. De cette déclaration de guerre à la maladie, les chiens furent les premières victimes, souvent innocentes. Contrairement aux bovins ou aux chevaux dont on dissimulait la maladie afin d’éviter un abattage coûteux, eux, étaient envoyés sans ménagement au pilori, responsables désignés de la diffusion de l’épizootie, soumis à la vindicte populaire, victimes expiatoires d’un procès d’intention.

Haut de page

Entrées d’index

Chronologie :

XXe siècle, XIXe siècle

Noms de lieux :

Vienne
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Samuel Robin, « De l’épizootie à la zoonose : l’angoisse de la transmission des maladies animales contagieuses à l’homme », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest, 113-1 | 2006, 123-139.

Référence électronique

Samuel Robin, « De l’épizootie à la zoonose : l’angoisse de la transmission des maladies animales contagieuses à l’homme », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest [En ligne], 113-1 | 2006, mis en ligne le 30 mars 2008, consulté le 20 mai 2018. URL : http://journals.openedition.org/abpo/918 ; DOI : 10.4000/abpo.918

Haut de page

Auteur

Samuel Robin

Doctorant en histoire contemporaine, université de Poitiers

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Rennes

Haut de page