Navigation – Plan du site
226
Y. Karev

« Qarakhanid wall paintings in the citadel of Samarqand: first report and preliminary observations ». Muqarnas, XXII, 2005, pp. 45-84.

Compte-rendu réalisé par Audrey Peli

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

1Dans ce premier article consacré aux peintures découvertes à Afrasiab (ancienne Samarqand), à partir de 2000 par la mission franco-uzbèke (ENS), l’A. propose une première interprétation du programme artistique. Ces peintures sur plâtre et enduit ont été exhumées dans le niveau de destruction d’un pavillon lui-même construit sur le niveau d’abandon d’un palais abbaside datant du VIIIe s. et rasé au Xe s. Un des plus beaux panneaux représente un guerrier turc aux longues nattes tenant une flèche et un arc. La découverte de monnaies et de céramique à pâte siliceuse et glaçure bleue permettent d’attribuer ces peintures à une période couvrant la seconde moitié du XIIe s. et le début du XIIIe s., c’est-à-dire le moment où les Qarâkhânides se voient menacés à la fois par les Khwârazmshâhs et par les Khitây. Cette découverte remarquable amène à reconsidérer l’hypothèse avancée par V. Bartol d’un déclin culturel qui aurait suivi la chute des Sâmânides.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Audrey Peli. Y. Karev, « « Qarakhanid wall paintings in the citadel of Samarqand: first report and preliminary observations ». Muqarnas, XXII, 2005, pp. 45-84. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 28 | 2007, document 226, mis en ligne le 18 septembre 2007, consulté le 18 avril 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/11492

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page