Navigation – Plan du site
243
A. Panaino

« Astral characters of kingship in the Sasanian and Byzantine worlds ». La Persia e Bisanzio. Atti dei convegni Lincei (Roma), 201, 2004, pp. 555-594.

Compte-rendu réalisé par Frantz Grenet

Entrées d’index

Rubriques :

6.1. Zoroastrisme
Haut de page

Texte intégral

1A la faveur d’une approche comparée des symboliques sassanides et byzantine de la royauté, dont les correspondances diplomatiques montrent que les deux parties percevaient très bien la profonde analogie, A. Panaino revisite certaines notions fondamentales du vocabulaire sassanide. Bay est à prendre au sens de « seigneur », avec une rémanence du sens étymologique « extraordinary giver » ; la traduction grecque theos est à prendre comme « the middle point between bay and divus », mais les Sassanides n’ont pas adopté la notion de divinisation post-mortem que ce dernier terme implique. Kē čihr az yazadān doit se comprendre non pas « qui est de la race des dieux », mais « qui a l’aspect des dieux » (ce qui rejoint les conclusions tirées un peu auparavant par A. Soudovar, The aura of kings, 2003, pp. 41-48). L’argument vraiment décisif est fourni par la lettre de Khosrow Ier à Justinien, dans la version grecque de Ménandre qui dit explicitement avoir recouru à un mot à mot : l’expression en discussion est traduite hos ék théôn charaktèrizetai « qui est formé à l’image des dieux » (ici et pour les autres titres Panaino renvoie à Ph. Huyse, « Die sasanidische Königstitulatur : Eine Gegenberstellung der Quellen », depuis paru dans J. Wiesehöfer, Ph. Huyse (eds.), Ērān ud Anērān, München, 2006). Dans ce contexte l’assimilation métaphorique du roi aux luminaires, dont divers exemples littéraires et iconographiques sont analysés, s’explique par l’idée que leur xwarrah est de même nature que le leur (et non, comme les Grecs et les Romains l’ont parfois cru, par le fait qu’ils se considéraient comme des dieux).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Frantz Grenet. A. Panaino, « « Astral characters of kingship in the Sasanian and Byzantine worlds ». La Persia e Bisanzio. Atti dei convegni Lincei (Roma), 201, 2004, pp. 555-594. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 28 | 2007, document 243, mis en ligne le 18 septembre 2007, consulté le 19 juin 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/11852

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page