Navigation – Plan du site
245
M. Timus

« Le ‘Corps eschatologique’ (tan ī pasēn) d’après la théologie zoroastrienne ». Studia Asiatica, IV-V (= Du corps humain, au carrefour de plusieurs savoirs en Inde. Mélanges offerts à Arion Rosu par ses collègues et ses amis à l’occasion de son 80e anniversaire), Bucarest, 2004, pp. 779-808.

Compte-rendu réalisé par Frantz Grenet

Entrées d’index

Rubriques :

6.1. Zoroastrisme
Haut de page

Texte intégral

1Partant d’une analyse du traitement du tan ī pasēn dans l’historiographie, cet article débouche sur une appréciation contextualisée, très précise et convaincante, des trois notions non interchangeables que sont tan ī pasēn, rist-āxēz et frašgird. Seul le dernier terme a un antécédent avestique, les deux derniers sont des formations propres au pehlevi. La première concerne l’eschatologie individuelle (« corporéité renouvelée, stratifiée et individuée », avec une forte connotation de « transparence ») ; la seconde concerne l’eschatologie collective du genre humain ; la troisième, le renouvellement de toutes les parties de la création.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Frantz Grenet. M. Timus, « « Le ‘Corps eschatologique’ (tan ī pasēn) d’après la théologie zoroastrienne ». Studia Asiatica, IV-V (= Du corps humain, au carrefour de plusieurs savoirs en Inde. Mélanges offerts à Arion Rosu par ses collègues et ses amis à l’occasion de son 80e anniversaire), Bucarest, 2004, pp. 779-808. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 28 | 2007, document 245, mis en ligne le 18 septembre 2007, consulté le 26 avril 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/12052

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page