Navigation – Plan du site
281
Moḥammad Ja‘far Kabūdarāhangī

Mer’āt al-ḥaqq. Taṣḥīḥ va taḥqīq az Ḥāmed Nājī Eṣfahānī, Tehrān, Entešārāt-e ḥaqīqat, 1383/2004, sī-o-čahār + 709 p.

Compte-rendu réalisé par Mohammad Ali Tavoussi

Entrées d’index

Rubriques :

8. Soufisme

Auteurs mentionnés :

Majḏūb ‘Alīšāh
Haut de page

Texte intégral

1Ḥāj Moḥammad Ja‘far Kabūdarāhangī Hamedānī, célèbre sous le titre de Majḏūb ‘Alīšāh Hamedānī (1175-1238 h.q./1823) fut un maître soufi et un juriste important. Après avoir fréquenté les cours et séminaires donnés par plusieurs juristes et philosophes, il adhéra à la confrérie ne‘matollāhī qui rencontrait à nouveau un succès très important en Iran après son retour d'Inde. Il en devint le pôle mystique après le décès de Ḥoseyn ‘Alīšāh Eṣfehānī.

2Mer’āt al-ḥaqq est l'un de ses principaux ouvrages. Il est divisé en seize chapitres. Après avoir souligné dans la préface la nécessité de bien distinguer le soufisme authentique, il développe dans les premiers chapitres les critiques et les oppositions formulées par certains savants à l’égard du mysticisme et du soufisme et tente de les réfuter l'une après l'autre. Il tente également de démontrer que plusieurs grands savants shi'ites comme ‘Allāme Majlesī I et II, Mollā Moḥsen Feyḍ Kāšānī et Šeyḫ Bahāyī ont approuvé le soufisme ou le mysticisme.

3Les six derniers chapitres sont consacrés à certains aspects spécifiques du soufisme comme la nature du parcours initiatique ou le ḏekr.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Mohammad Ali Tavoussi. Moḥammad Ja‘far Kabūdarāhangī, « Mer’āt al-ḥaqq. Taṣḥīḥ va taḥqīq az Ḥāmed Nājī Eṣfahānī, Tehrān, Entešārāt-e ḥaqīqat, 1383/2004, sī-o-čahār + 709 p. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 28 | 2007, document 281, mis en ligne le 18 septembre 2007, consulté le 20 avril 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/12922

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page