Navigation – Plan du site
291
Mark Sedgwick

Saints and Sons. The Making and Remaking of the Rashīdi Aḥmadi Sufi Order, 1799-2000. Leiden-Boston, Brill, 2005, xiii-255 p.

Compte-rendu réalisé par Alexandre Papas

Entrées d’index

Rubriques :

8. Soufisme
Haut de page

Texte intégral

1Connu pour ses travaux sur les mouvements traditionalistes en Occident et dans le monde musulman, M. Sedgwick étudie ici un autre mouvement idéologico-religieux qu’il résume – à la suite de Bernd Radkte – à la notion de ṭarīqa Muḥammadiyya, et ce à travers l’ordre soufi Rašīdī Aḥmadiyya. Usant de sources écrites mais aussi orales, l’A. suit son histoire à partir des origines, le début du XIXe s., jusqu’à 2000, en proposant ce qu’il appelle un modèle cyclique (elliptique serait peut-être plus exact) qui expérimente successivement et à plusieurs reprises la fondation de l’ordre par un grand shaykh, son éclatement puis sa stabilisation. La dimension intellectuelle est également prise en compte mais indépendamment de l’histoire institutionnelle. Après avoir présenté la Voie Muhammadienne selon Aḥmad ibn Idrīs (1750-1837) et les confréries soufies qui la prônent, l’A. examine en détail deux d’entre elles : la Rašīdī Aḥmadiyya (fondée par Ibrāḥīm al-Rašīd, 1813-74) et la Dandarāwī Aḥmadiyya (fondée par un disciple du précédent dénommé Muḥammad al-Dandarāwī, 1839-1911). À la lecture des dix chapitres qui composent l’ouvrage, l’ordre Aḥmadiyya se présente malgré tout comme une ṭarīqa traditionnelle, bien qu’il doive se confronter à la modernité (pour résumer : colonisation, réformisme, wahhabisme, fin du califat) puis aux bouleversements contemporains. Où l’on voit enfin comment et dans quelle mesure le mouvement rénovateur par lequel il souhaita y répondre s’est diffusé dans l’ensemble du monde arabe et jusque dans le monde malais. Un livre suggestif s’il en est donc, avec un rappel toutefois : l’expérience de la ṭarīqa Muḥammadiyya, aussi répandue sait-elle, ne résume aucunement l’histoire moderne des ordres soufis. Ce mouvement n’est pas mondial : dans le soufisme turco-persan notamment (Turquie, Iran, Asie centrale), il est quasiment inconnu.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Alexandre Papas. Mark Sedgwick, « Saints and Sons. The Making and Remaking of the Rashīdi Aḥmadi Sufi Order, 1799-2000. Leiden-Boston, Brill, 2005, xiii-255 p. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 28 | 2007, document 291, mis en ligne le 18 septembre 2007, consulté le 18 avril 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/13192

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page