Navigation – Plan du site
67
Becking, A.

« Temple, marzēah and Power at Elephantine ». Trans., 29, 2005, pp. 37-47.

Compte-rendu réalisé par Astrid Nunn

Texte intégral

1Une garnison judéenne se trouvait à Éléphantine au Ve s. av. J.-C. Il y avait là, à sa disposition, le temple de Yahô, dont la fonction religieuse et cultuelle ne fait aucun doute. Il semble avoir également eu une fonction sociale. Selon la « liste de collectes » 128 Judéens d’Éléphantine donnaient deux sicles pour le temple de Yahô. Pourquoi cet argent était-il rassemblé ? Une estimation de l’ensemble de la population juive d’Éléphantine basée sur le nombre d’unités militaires, montre que 128 ne représentent que l’élite de la population. L’argent aurait pu être donné pour le fonctionnement communal du temple. L’A. propose de lier « la liste de collectes » avec un texte évoquant le marzēah. Deux des trois noms cités dans le cadre du marzēah apparaissent également dans « la liste de collectes ». Ces deux textes indiquent qu’un petit groupe dirigeait les Juifs d’Éléphantine qui, même soumis au pouvoir perse, vivaient leur vie religieuse sans être coupés des autres communautés.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Astrid Nunn. Becking, A., « « Temple, marzēah and Power at Elephantine ». Trans., 29, 2005, pp. 37-47. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 28 | 2007, document 67, mis en ligne le 18 septembre 2007, consulté le 23 octobre 2018. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/15252

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page