Navigation – Plan du site
70
Pierre Briant

« “Alexandre et l’hellénisation de l’Asie” : l’histoire au passé et au présent ». Studi Ellenistici, 16, 2005, pp. 9-69.

Compte-rendu réalisé par Rémy Boucharlat

Texte intégral

1Poursuivant sa vaste enquête sur l’historiographie de l’empire perse et de l’histoire de la conquête d’Alexandre, parce que celle-ci est totalement liée à la première, P.B. s’interroge sur la relation entre les phénomènes d’acculturation – concept ou plutôt énoncé actuel, sur lequel enquêtent les historiens d’aujourd’hui – et les points de vue des grands historiens européens de jadis, ici du XIXe s. Les historiens de la Prusse d’alors ne sont pas unanimes entre eux, et peuvent parfois se trouver en accord avec des Britanniques, les uns anti-libéraux, les autres non : influence des préoccupations de la politique contemporaine ambiante sans aucun doute, mais liberté intellectuelle de chacun des historiens qui ne s’ignorent par delà la mer, tout en restant fondamentalement dans la civilisation de l’Europe occidentale. On ne progresse, dit l’A, que si les historiens prennent totalement en compte la période achéménide, par ce que nous disent à leur manière les sources occidentales, et surtout par la documentation, en augmentation, issue de l’empire lui-même, et enfin en étudiant ce qu’Alexandre a repris de ces traditions et les domaines où il a innové.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Rémy Boucharlat. Pierre Briant, « « “Alexandre et l’hellénisation de l’Asie” : l’histoire au passé et au présent ». Studi Ellenistici, 16, 2005, pp. 9-69. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 28 | 2007, document 70, mis en ligne le 18 septembre 2007, consulté le 22 avril 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/15332

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page