Navigation – Plan du site
93
Kervran, Monique, Hiebert, Fredrik et Rougeulle, Axelle

Qal’at al-Bahrein. A Trading and Military Outpost, 3rd millennium B.C.-17th century A.D. Turnhout/Belgique, 426 p. dont 136 pl. et 172 fig.

Compte-rendu réalisé par Astrid Nunn

Texte intégral

1La « Qal‘at » de Bahrein, située dans le nord de l’île, fait l’objet de fouilles depuis de nombreuses années. Une mission danoise sous la direction de G. Bibby fouilla d’abord le fort islamique (« Forteresse de Tylos ») puis le fort portugais, qui se trouve décalé vers l’ouest. Depuis 1977 une mission française a pris la relève. Les couches les plus anciennes, qui remontent à la fin du IIIe millénaire, se trouvent dans le fort portugais. La période achéménide correspond à la « ville IV » ou au « Late Dilmun » (pp. 89-102). La nomenclature des couches varie selon les rapports : il s’agit de la couche IVb-IVd dans la chronologie danoise et de la couche VI (700-500 av. J.-C.)-VII (500-300 av. J.-C.) dans la périodisation française. Les archéologues français refusent d’appliquer des termes de l’histoire mésopotamienne (ici il s’agirait de l’époque achéménide) tant les liens entre l’île et le continent sont encore flous. La couche achéménide n’a pas produit d’architecture, mais de la céramique. La céramique à glaçure de la couche VII rappelle celle d’Iran. Pour cette époque les liens avec le continent, en l’occurrence l’empire perse, sont plus évidents.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Astrid Nunn. Kervran, Monique, Hiebert, Fredrik et Rougeulle, Axelle, « Qal’at al-Bahrein. A Trading and Military Outpost, 3rd millennium B.C.-17th century A.D. Turnhout/Belgique, 426 p. dont 136 pl. et 172 fig. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 28 | 2007, document 93, mis en ligne le 18 septembre 2007, consulté le 18 août 2018. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/15892

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page