Navigation – Plan du site
120
David Stronach

« The Arjan Tomb: Innovation and Acculturation in the Last days of Elam ». IA, 40, 2005, pp. 179-196.

Compte-rendu réalisé par Rémy Boucharlat

Texte intégral

1Vingt ans après la découverte de la tombe d’Arjan, il était utile pour certains lecteurs de récapituler l’intérêt des principaux objets découverts comme témoins de l’émergence de l’art achéménide, dans cet « art hybride », non seulement élamite et proto-achéménide, mais également porteur d’indices assyriens, du Zagros central également, pense l’A., par la représentation de l’architecture défensive et d’origine inconnue pour la yourte (cf. récemment Abs. Ir. 27, c.r. n° 56 et 108). Il est regrettable que cette tombe princière du début du VIe s. av. J.-C. dans le sud-ouest de l’Iran se trouve dans un quasi désert archéologique.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Rémy Boucharlat. David Stronach, « « The Arjan Tomb: Innovation and Acculturation in the Last days of Elam ». IA, 40, 2005, pp. 179-196. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 28 | 2007, document 120, mis en ligne le 18 septembre 2007, consulté le 26 avril 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/16492

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page