Navigation – Plan du site
125
Caroline Waerzeggers

« The Babylonian Revolts against Xerxes and the ‘End of Archives’ ». AfO, 50, 2003/2004, pp. 150-173.

Compte-rendu réalisé par Astrid Nunn

Texte intégral

1Le nombre de tablettes cunéiformes à Babylone et à Sippar décroît rapidement avec l’avènement de Xerxès (486-465 av. J.-C.). De nombreuses archives qui avaient existé pendant longtemps s’arrêtent la seconde année de son règne. Parmi les différentes opinions, celle qui fut longtemps dominante explique ce phénomène par des troubles politiques avec deux révoltes successives au début du règne de Xerxès. Cette explication a été mise en cause il y a 20 ans et n’a plus cours. L’A. aimerait y revenir. Pour cela, elle reconstruit à l’aide de textes inédits une nouvelle chronologie pour Šamaš-erība et Bēl-šimânni qui tous deux se révoltèrent pendant le second été du règne de Xerxès. Il y aurait donc bel et bien un lien entre ces révoltes et la fin des archives en Babylonie centrale. Car dans le sud, comme à Ur, les archives continuent.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Astrid Nunn. Caroline Waerzeggers, « « The Babylonian Revolts against Xerxes and the ‘End of Archives’ ». AfO, 50, 2003/2004, pp. 150-173. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 28 | 2007, document 125, mis en ligne le 18 septembre 2007, consulté le 26 avril 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/16592

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page