Navigation – Plan du site
157
P. Halfter

« Das Papsttum und das Königreich Georgien in der ersten Hälfte des 13. Jahrhunderts ». Le Muséon, vol. 118/1-2, 2005, pp. 109-142.

Compte-rendu réalisé par Jean Richard

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

1Le point de départ de cette étude, nourrie et étayée d’abondantes références, est la lettre apportée au pape par un évêque de Hani (Honi en Géorgie occidentale plutôt qu’Ani) de la part de la reine d’Aveguia et du connétable Ivané. L’A. reprend les relations des Francs et des Géorgiens depuis le début du XIIe s. – où les premiers ont apporté leur aide à David II en 1121, tandis que Jérusalem est l’objet de la dévotion géorgienne. Mais, surtout depuis la prise de la ville par Saladin : attentifs aux projets de reconquête, les Géorgiens sont pressentis par le légat Pélage lors de la campagne de Damiette et s’engagent à se joindre à Frédéric II. L’invasion mongole les en a empêchés, mais c’est Grégoire IX qui envisage une expédition partant de Hongrie pour les secourir contre le Ḫwārazmšāh, Jalāl al-Dīn. Parallèlement se mettent en place des efforts en vue de l’union des Églises : un couvent dominicain est fondé à Tiflis en 1230. Un simple détail : la Babylone d’Égypte, siège du sultanat, ne doit pas son nom à Bilbeis, mais à une fondation antique qui a précédé le Caire.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Jean Richard. P. Halfter, « « Das Papsttum und das Königreich Georgien in der ersten Hälfte des 13. Jahrhunderts ». Le Muséon, vol. 118/1-2, 2005, pp. 109-142. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 28 | 2007, document 157, mis en ligne le 18 septembre 2007, consulté le 15 octobre 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/17422

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page