Navigation – Plan du site
184
Nobuaki Kondo

« The Vaqf and the religious patronage of Manūchihr Khān Mu‘tamad al-Dawlah », in : Robert Gleave, ed., Religion and Society in Qajar Iran. Londres et New York, Routledge Curzon, 2005, pp. 227-244.

Compte-rendu réalisé par Jean Calmard

Entrées d’index

Auteurs mentionnés :

Robert Gleave
Haut de page

Texte intégral

1N. Kondo retrace tout d’abord la carrière de Manūčehr Ḫān, un ġolām arménien de Géorgie (et non un Géorgien comme on l’a souvent écrit), capturé en 1804 lors de la première guerre russo–persane. Castré sur l’ordre de Fatḥ-‘Alī Šāh, il devint un eunuque de la cour. Converti à l’islam, il joua un rôle important dans la diplomatie et occupa des postes de vizir et de gouverneur locaux (Gīlān, Fārs, Ispahan). Malgré ces hautes fonctions au service des Qâjâr, il garda le contact avec la Géorgie sous contrôle russe. D’esprit ouvert, Manūčehr Ḫān reçut avec respect des missionnaires européens et accorda sa protection au Bāb à Ispahan. L’A. analyse ici particulièrement les fonds de vaqf de Manūčehr Ḫān, provenant de revenus de plusieurs villages, utilisés pour la construction et la restauration d’édifices religieux. Il fit aussi construire un tekiye à Téhéran pour y célébrer les cérémonies du Moḥarram. Mais 68% des fonds de ces donations pieuses allaient à ses parents musulmans et à de pauvres seyyeds.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Jean Calmard. Nobuaki Kondo, « « The Vaqf and the religious patronage of Manūchihr Khān Mu‘tamad al-Dawlah », in : Robert Gleave, ed., Religion and Society in Qajar Iran. Londres et New York, Routledge Curzon, 2005, pp. 227-244. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 28 | 2007, document 184, mis en ligne le 18 septembre 2007, consulté le 22 avril 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/17911

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page