Navigation – Plan du site
203
Manṣūr Ṣefatgol

« Pažūhešī darbāre-ye Sīstān-šenāsī-ye movarreḫān-e īrānī az farmānravāyī-ye Ṣafaviyān tā barāmadan-e Qājārān, 907-1209h.q./1701[sic]-1795m. (bā tā’kīd bar sonnat-e tārīḫ-nevīsī-ye maḥallī-ye molūk-e Nīmrūz dar ‘aṣr-e ṣafavī) / A Research on Sistānography [The Study of the History of Sistān] by Iranian Historians since the Safavid Era up to the Rise of the Qajarids, 907-1209A.H./1701[sic]-1795A.D. (With Special Emphasis on the Traditions of Local Chronology by Nimrooz Governors during the Safavid Era) ». Majmū‘e maqālāt-e moṭāle‘āt-e īrānī / An Anthology of Iranian Studies, 8, 1384/2005, pp. 123-151 (texte persan), et pp. 107-130 (traduction anglaise par Mahmood Farrokhpey).

Compte-rendu réalisé par Maria Szuppe

Entrées d’index

Auteurs mentionnés :

Mansoor Sefatgol
Haut de page

Texte intégral

1L’A. s’intéresse à l’historiographie safavide et post-safavide de la région du Sīstān, en remarquant d’emblée que l’historiographie officielle ne s’attachait aux événements dans les provinces que lorsque ceux-ci touchaient les questions de la politique centrale. Le Sīstān n’était pas une exception, malgré son importance géostratégique dans l’État safavide (situé sur sa frontière orientale, il jouxtait les territoires des Grands Moghols de l’Inde et des Ouzbeks). Après avoir situé le Sīstān dans son cadre géographique et historique, l’A. commente les sources persanes contemporaines disponibles, en faisant la distinction entre les chroniques émanant des historiens de la capitale et l’unique source locale de grande valeur, le Eḥyā’ al-molūk de Malek Šāh Ḥoseyn Sīstānī (signalons l’existence d’une traduction annotée russe, par L. P. Smirnova, sous le titre de Xronika voskrešenija carej. Ta’rīx-i ixjā’al-mulūk, Moscou, Vostočnaja literatura RAN, 2000). Ces premières ne s’intéressent au Sīstān que ponctuellement, par exemple au moment des troubles frontaliers avec les Ouzbeks, ou à cause de la révolte des tribus Balouch. Le Eḥyā’ al-molūk, source indépendante de la tradition historiographique safavide de la cour, apporte de l’information originale pour l’histoire du Sīstān, et notamment la dynastie des gouverneurs (molūk) de Nīmrūz, alliés locaux de la dynastie safavide. L’absence des affaires « sistanaises » dans les sources officielles est encore plus visible dans les chroniques officielles post-safavides : même si les chroniques de l’époque afsharide mentionnent parfois cette province, ces citations deviennent vraiment sporadiques dans les sources de l’époque zand. Il est intéressant de souligner que ces sources tardives se réfèrent systématiquement au Eḥyā’ al-molūk en ce qui concerne les affaires du Sīstān, et fournissent peu de données nouvelles. À la liste des travaux sur l’histoire du Sīstān cités par l’A., il faudrait ajouter : C. E. Bosworth, The History of the Saffarids of Sistan and the Maliks of Nimruz (247/861-949/1542-3), Costa Mesa, CA, Mazda Publishers, 1994).

2Une coquille dans le titre à corriger : la conversion de la date du début des Safavides est à lire 1501 (et non pas 1701).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Maria Szuppe. Manṣūr Ṣefatgol, « « Pažūhešī darbāre-ye Sīstān-šenāsī-ye movarreḫān-e īrānī az farmānravāyī-ye Ṣafaviyān tā barāmadan-e Qājārān, 907-1209h.q./1701[sic]-1795m. (bā tā’kīd bar sonnat-e tārīḫ-nevīsī-ye maḥallī-ye molūk-e Nīmrūz dar ‘aṣr-e ṣafavī) / A Research on Sistānography [The Study of the History of Sistān] by Iranian Historians since the Safavid Era up to the Rise of the Qajarids, 907-1209A.H./1701[sic]-1795A.D. (With Special Emphasis on the Traditions of Local Chronology by Nimrooz Governors during the Safavid Era) ». Majmū‘e maqālāt-e moṭāle‘āt-e īrānī / An Anthology of Iranian Studies, 8, 1384/2005, pp. 123-151 (texte persan), et pp. 107-130 (traduction anglaise par Mahmood Farrokhpey). », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 28 | 2007, document 203, mis en ligne le 18 septembre 2007, consulté le 26 avril 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/18191

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page