Navigation – Plan du site
409
Patrick Clawson et Michael Rubin

Eternal Iran. Continuity and Chaos. New York, Palgrave Macmillan, 2005, 203 p.

Compte-rendu réalisé par Gilles Riaux

Entrées d’index

Rubriques :

13.1. Iran
Haut de page

Texte intégral

1A travers l’histoire, des premières grandes dynasties à la présidence de Ḫātamī, les AA. cherchent à déceler derrière les contradictions et les bravades de l’Iran contemporain, un principal invariant qui façonne ce pays : une « fierté nationale irritable ». Elle s’ancre dans une brillante et ancienne civilisation qui la singularise par rapport aux Etats voisins, qui n’ont obtenu l’indépendance qu’au cours du XXe siècle. Les AA. insistent aussi sur le rôle joué par l’administration qui a assuré la continuité du pouvoir impérial dans les périodes troublées. Cependant cette fierté nationale aurait un revers qui tient d’une « histoire de la victimisation » de l’Iran. Les grandes invasions arabes et turques et les luttes rivales des grandes puissances russe et anglaise, puis américaine sur son territoire, sont à l’origine du sentiment d’une menace perpétuelle planant sur l’existence même de l’Iran. C’est à l’aune de ce sentiment qu’il faudrait analyser les grandes mobilisations populaires de la Révolte des Tabacs à la Révolution, en passant par l’épisode Moṣaddeq. Les AA. escamotent la question du chiisme, traitée en moins de deux pages (pp. 23-24). Or, il est hasardeux de vouloir penser la trajectoire historique de l’Iran dans le monde musulman, sans évaluer sa spécificité religieuse.

2Ensuite, les AA. se penchent sur la période dont ils sont spécialistes : la Révolution et la République islamique – qui couvrent la moitié de l’ouvrage. Leur présentation chronologique met en lumière le jeu des factions s’affrontant au sein du régime, mais qui s’accordent sur la préservation du cadre institutionnel de la République islamique. Ces affrontements auraient annihilé les efforts de réforme entrepris, sous les présidences de Rafsanjānī et Ḫātamī, comme le montre le retour en force des tenants de la ligne dure, soutenus par les Gardiens de la Révolution, depuis 2000. L’ouvrage prend aussi en compte les difficultés économiques et sociales qui constitueraient les principaux défis adressés à la population iranienne, et en particulier à sa jeunesse. L’avant-dernier chapitre, consacré aux relations extérieures sous Ḫātamī, est le plus dense. Il aborde l’épineuse question du nucléaire et la difficulté pour les pays occidentaux, spécialement les administrations américaines, de trouver une réponse adéquate – toutes les options possibles ayant des désavantages significatifs.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Gilles Riaux. Patrick Clawson et Michael Rubin, « Eternal Iran. Continuity and Chaos. New York, Palgrave Macmillan, 2005, 203 p. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 28 | 2007, document 409, mis en ligne le 18 septembre 2007, consulté le 18 avril 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/18811

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page