Navigation – Plan du site
358
Iraj Afšār et Maḥmūd Omīdsālār

Hezār ḥekāyat-e ṣūfiyān va… Az nevešte-ye nā-šenāḫte. Nosḫe-ye movarraḫ-e 883 (1478) va be čandīn ḫaṭṭ. Nosḫe-bargardānān : Īraj Afšār va Maḥmūd Omīdsālār. Tehrān, Ṭalāye, 1382/2003, 456 p. Ganjīne-ye Nosḫe-bargardān-e Motūn-e Fārsī / Society for Promotion of Persian Culture (SPPC, Indiana, USA), n° 3. Zīr-e naẓar-e Īraj Afšār va Maḥmūd Omīdsālār.

Compte-rendu réalisé par Charles-Henri de Fouchécour

Entrées d’index

Index de mots-clés :

littérature, littérature persane

Index by keyword :

Hekāyat, Persian literature

Auteurs mentionnés :

Aḥmad Damānisi Sivāsī
Haut de page

Texte intégral

1L’édition de ce grand recueil de dits et de récits d’auteurs variés fera date dans l’histoire des recueils primitifs qui furent une source d’inspiration importante de la littérature persane. Le recueil a été composé entre 440/1048 et 673/1274, comme le montre Īraj Afšār : 440 est la date la plus ancienne repérable d’une citation, 673 est la date de la plus ancienne copie. On ne connaît ni l’A. de ce recueil, ni ses sources. Les dits et récits rapportés sont ceux de maîtres en spiritualité, en soufisme essentiellement, et aussi de maîtres de sagesse. L’enquête de Īraj Afšār montre que cet ouvrage n’avait jusqu’ici jamais été repéré parmi les recueils semblables de dits célèbres. Īraj Afšār a découvert et acheté à Kaboul, voici longtemps, la copie reproduite ici en facsimile et qui est la copie la plus complète. Quelques folios manquent à la fin et Īraj Afšār dresse aux pp. 20-22 de la fin un inventaire des lacunes et fautes repérées. Le colophon, unique et bien conservé, porte la date d’achèvement de la copie, 883 h.q. On connaît maintenant aussi deux autres copies, plus défectueuses et dont l’une est la copie de l’autre. Elles sont en Turquie, celle de Qoreman est datée de 673/1274 (description aux pp. 1-16 qui suivent le facsimilé). Īraj Afšār montre que la copie reproduite a pu être l’œuvre successive d’une dizaine de copistes, sur une période continue du 9e/15e s.

2Le livre est divisé en cent chapitres d’environ dix histoires, comportant les dits de grands personnages. Les citations sont le plus souvent en persan, parfois en arabe, le tout dans une langue soignée. Īraj Afšār montre par des exemples remarquables la qualité du persan, manifestement une langue du Khorâsân et de la Transoxiane. L’ouvrage comporte un index des beyts persans cités (pp. 17-34) et devra aider les chercheurs à en identifier, peut-être, les auteurs. D’autres index permettront d’entrer plus facilement dans l’œuvre : index des noms propres (pp. 35-49 et 50-53), index des sujets traités (pp. 54-58) et index des chapitres et des Ḥekāyat. Le texte reproduit est bien lisible et le livre est prêt à la recherche.

3Ce volume des Hezār ḥekāyat est le troisième paru dans sa collection, dirigée par Īraj Afšār et Maḥmūd Omīdsālār. Le premier volume fut la reproduction, en 1379/2001, de la copie datée de 751/1350 (ms. de Berlin) des Mojmal al-tavārīḫ va’l-qeṣāṣ, œuvre sans doute du petit-fils d’Ibn Šādī Hamadānī. Le deuxième volume de la collection fut la reproduction, en 1381/2002, du manuscrit daté de 693/1293, des Mujmal al-aqwāl fī al-ḥikam wa’l-amṯāl, copié de la main de l’A., Aḥmad Damānisi Sivāsī. Les textes de ces volumes sont accompagnés d’introduction, de notes et d’index qui en font de véritables ouvrages de travail. Que souhaiter de mieux ?

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Charles-Henri de Fouchécour. Iraj Afšār et Maḥmūd Omīdsālār, « Hezār ḥekāyat-e ṣūfiyān va… Az nevešte-ye nā-šenāḫte. Nosḫe-ye movarraḫ-e 883 (1478) va be čandīn ḫaṭṭ. Nosḫe-bargardānān : Īraj Afšār va Maḥmūd Omīdsālār. Tehrān, Ṭalāye, 1382/2003, 456 p. Ganjīne-ye Nosḫe-bargardān-e Motūn-e Fārsī / Society for Promotion of Persian Culture (SPPC, Indiana, USA), n° 3. Zīr-e naẓar-e Īraj Afšār va Maḥmūd Omīdsālār. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 26 | 2005, document 358, mis en ligne le 15 décembre 2005, consulté le 21 août 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/1905

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page