Navigation – Plan du site
429
Michael Mcfaul

« Chinese Dreams, Persian Realities ». Journal of Democracy, vol. 16, n° 4, octobre 2005, pp. 74-82.

Compte-rendu réalisé par Anicée Van Engeland

Entrées d’index

Rubriques :

13.1. Iran
Haut de page

Texte intégral

1Selon l’A. le résultat de l’élection présidentielle de 2005 est un échec pour la démocratie à travers le monde et pour le mouvement civil iranien. La victoire de Maḥmūd Aḥmadīnežād constitue un renforcement de l’autocratie islamiste mais aussi un rejet clair des principes démocratiques au profit d’une re-naissance des idéaux de la révolution islamique. Si l’A. reconnaît les problèmes économiques et sociaux de l’Iran, il pense que cela ne justifie pas le retour des conservateurs au pouvoir, sachant que l’élection de Aḥmadīnežād à la présidence est probablement le pire scénario pour le pays. Car ce dernier a des idées anti-démocratiques et anti-libérales. Cependant, la fin de la démocratie en Iran n’est pas à annoncer : si les perspectives de démocratisation sont plus limitées qu’en 2000, l’Iran réunit tous les facteurs historiques et structurels en faveur d’un développement démocratique.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Anicée Van Engeland. Michael Mcfaul, « « Chinese Dreams, Persian Realities ». Journal of Democracy, vol. 16, n° 4, octobre 2005, pp. 74-82. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 28 | 2007, document 429, mis en ligne le 18 septembre 2007, consulté le 25 avril 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/19211

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page