Navigation – Plan du site
361
Gilbert Lazard

« La versification d’un hymne manichéen en parthe », in : C. G. Cereti, M. Maggi & E. Provasi, eds., Religious themes and textes of pre-Islamic Iran and Central Asia. Studies in honour of Professor Gherardo Gnoli on the occasion of his 65th birthday on 6th December 2002. Wiesbaden, Dr. Ludwig Reichert Verlag, 2003, pp. 223-230. (Beiträge zur Iranistik, 24).

Compte-rendu réalisé par Charles-Henri de Fouchécour

Entrées d’index

Index de mots-clés :

hymne manichéen, Parthe

Index by keyword :

anthem Manichean, Parthian
Haut de page

Texte intégral

1L’article prend le numéro 11 dans la série de l’A. EVLIA (études sur la Versification dans les Langues Irano-Ariennes). Dans le n° 6 de EVLIA, Gilbert Lazard avait montré que la versification des poèmes manichéens en parthe était fondée sur ces règles : 1) le rythme est donné par le retour périodique des ictus (qui ne coïncident pas nécessairement avec l’accent du mot) ; 2) le nombre des syllabes du vers varie dans certaines limites, selon la nature des syllabes ; 3) il y a une distinction pertinente entre syllabes lourdes et légères. Ceci vaut aussi en moyen-perse (c.r. n° 364), parthe et moyen-perse ayant des structures phoniques semblables. L’article est fait de deux parties. L’hymne parthe, alphabétique dédié au Moi Vivant, est republié ici, en montrant que les trois règles qu’on vient d’énoncer s’appliquent bien. Un tableau, p. 227, fait apparaître la structure commune des vers. Quatre fois dans le vers, le pied est fait d’une syllabe lourde portant l’ictus et précédée d’une ou deux syllabes, mais jamais deux lourdes ensembles. La deuxième partie de l’article (« du moyen-perse au persan ») montre comment la formule structurale de la versification parthe coïncide avec celle du motaqāreb sālem du persan « réservé à la poésie non narrative ». Une fois encore, on voit que la versification persane classique est bien une adaptation de la versification préislamique, avec les quelques modifications dues à l’adaptation à la prosodie quantitative empruntée à l’arabe. Un précieux tableau récapitulatif des acquis est donné p. 229.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Charles-Henri de Fouchécour. Gilbert Lazard, « « La versification d’un hymne manichéen en parthe », in : C. G. Cereti, M. Maggi & E. Provasi, eds., Religious themes and textes of pre-Islamic Iran and Central Asia. Studies in honour of Professor Gherardo Gnoli on the occasion of his 65th birthday on 6th December 2002. Wiesbaden, Dr. Ludwig Reichert Verlag, 2003, pp. 223-230. (Beiträge zur Iranistik, 24). », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 26 | 2005, document 361, mis en ligne le 07 décembre 2005, consulté le 19 juin 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/1924

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page