Navigation – Plan du site
439
Gilles Riaux

« La radicalisation des nationalistes azéris en Iran ». CEMOTI, n° 37, 2004, pp. 15-42.

Compte-rendu réalisé par Azadeh Kian-Thiébaut

Entrées d’index

Rubriques :

13.1. Iran
Haut de page

Texte intégral

1Cet article est un essai de contextualisation du mouvement national azéri dans l’Iran contemporain. L’A. décrit un renouveau culturel qui s’empare des Azéris d’Iran à la fin des années 1980, à la faveur de l’ouverture de la République islamique et de la dislocation de l’URSS. Des membres de l’intelligentsia azérie investissent le registre ethnique et en appellent à une refondation culturelle qui doit servir de socle à une nouvelle légitimité dont ils seraient les dépositaires. La perspective d’une ouverture politique de l’Iran post-khomeyniste incite les nationalistes à vouloir participer au jeu politique à partir du milieu des années 1990. Or, leur échec, principalement lié à la fermeture de la sphère politique iranienne, entraîne une radicalisation des nationalistes azéris, qui développent un discours plus revendicatif. Pour l’A., ce nationalisme, développé par les Azéris d’Iran, constitue une tentative de réponse aux blocages de la société iranienne.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Azadeh Kian-Thiébaut. Gilles Riaux, « « La radicalisation des nationalistes azéris en Iran ». CEMOTI, n° 37, 2004, pp. 15-42. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 28 | 2007, document 439, mis en ligne le 18 septembre 2007, consulté le 20 mai 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/19401

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page