Navigation – Plan du site
453
Anisseh Van Engeland-Nourai

« Le rôle des droits de l’homme dans les relations entre l’Union européenne et l’Iran », in : Azadeh Kian-Thiébaut, dir., L’Iran : le régime conforté. Les Cahiers de l’Orient, n° 79, 3e trim. 2005, pp. 117-128.

Compte-rendu réalisé par Philippe Rochard

Entrées d’index

Rubriques :

13.1. Iran

Auteurs mentionnés :

Azadeh Kian-Thiébaut
Haut de page

Texte intégral

1Après avoir présenté l’historique du rapprochement diplomatique irano-européen, l’A. présente l’usage fait par l’Union européenne de la clause sur les droits de l’homme insérée dans le volet politique de ses Accords de Coopération et de Commerce (plus de cinquante accords déjà signés) et des implications de sa « présence » dans les négociations qui ont débuté entre l’Iran et l’Europe le 12 décembre 2002 à Bruxelles. L’A. décrit les étapes de ces négociations jusqu’au 15 mars 2005, les résultats de ces différentes rencontres remises en question depuis les élections législatives de 2004 (les présidentielles n’avaient pas encore eu lieu au moment de la rédaction de l’article) et les enjeux de ces discussions. Au total, peu de surprises : un processus de négociation lent et frustrant pour les deux parties (bien que pour des raisons sensiblement différentes, voir pp. 123-125), et qui a surtout, aux yeux de l’A., le mérite d’exister et d’incarner une politique différente de celle des États-Unis.

2Malheureusement, cet article intéressant et formellement irréprochable, privilégie trop la description au détriment du questionnement. L’A., en adoptant le ton diplomatique du milieu étudié, en adopte aussi la redoutable frilosité et les lieux communs qui n’engagent à rien – par exemple : « En acceptant de négocier sur les droits de l’homme, l’Iran [qui réellement ? le dernier gouvernement Ḫātamī ?] pourrait mécontenter une frange de sa population [laquelle ? la clientèle politique du bureau du Guide ? Si c’est le cas, nous parlons alors des maîtres réels du pays], certes minoritaire [la « frange minoritaire » venait quand même de gagner les législatives et les municipales], peu encline à négocier avec les Européens sur un sujet aussi sensible » (p. 127) –, laissant le lecteur quelque peu dubitatif quant à l’avenir ou à l’application des points évoqués dans des clauses aux tonalités surréalistes que l’A. rend très bien – « l’Iran devra […] abandonner toute volonté d’imposer sa conception culturelle et religieuse des droits de l’homme » (p. 128).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Philippe Rochard. Anisseh Van Engeland-Nourai, « « Le rôle des droits de l’homme dans les relations entre l’Union européenne et l’Iran », in : Azadeh Kian-Thiébaut, dir., L’Iran : le régime conforté. Les Cahiers de l’Orient, n° 79, 3e trim. 2005, pp. 117-128. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 28 | 2007, document 453, mis en ligne le 18 septembre 2007, consulté le 25 avril 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/19631

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page